Faits Divers

Le prédicateur radical Javed Meetoo reste à Alcatraz

Vendredi 7 Juin 2019

Suite aux incidents  dans la soirée du 4 juin à Vallée des Prêtre  s, le prédicateur radical avait été convoqué par les limiers de la Criminal Investigation Division (CID), le jeudi 6 juin. 

C’est grâce à la plaque d’immatriculation de son véhicule qui a permis à la police de l’identifier. La police ayant objecté à sa remise en liberté conditionnelle en cour de Port-Louis, il avait été incarcéré en cellule policière au centre de détention d’Alcatraz aux Casernes centrales.

Deux chefs d’accusations ont été retenus contre lui à savoir, d’avoir tenu un rallye illégal et damaging property  by band. 

Le suspect est représenté par Me Raouf Gulbul  qui a présenté une motion pour sa remise en liberté conditionnelle à la cour de district de Port-Louis ce vendredi 7 juin.

La police a objecté à sa remise en liberté en évoquant quatre raisons : il peut interférer avec des témoins, manipuler des preuves tout en se débarrassant des sabres et armes qui seraient en sa possession. La police est aussi d'avis qu'il doit rester en cellule afin de préserver l'ordre public et parce qu’il risque de récidiver. Le ruling sera rendu le mardi 11 juin.

En attendant, Javed Meetoo repart en cellule policière. Sa prochaine comparution est fixée au 13 juin.

Lire également sur le sujet : 

Manifestation illégale et anti LGBT, Javed Meetoo reçoit un avertissement   

Les radicaux islamiques à Maurice   

Zinfos Moris a retrouvé Javed Meetoo   

Javed Meetoo continue dans la provocation    

  
Javed Meetoo : "Oui je suis pour un état islamique"


 

Rédigé par E. Moris le Vendredi 7 Juin 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.