Société

Le prédicateur islamiste Javed Meetoo en filigranne derrière les menaces contre Zinfos Moris

Dimanche 17 Mars 2019

A la suite des attentats terroristes en Nouvelle-Zélande, qui rappelons le, a fait 49 morts dont une victime mauricienne, le caricaturiste KoK a proposé ses dessins sur sa page Facebook mais aussi sur le site Zinfos Moris.


Le prédicateur islamiste Javed Meetoo en filigranne derrière les menaces contre Zinfos Moris
Il n'en fallait pas moins, pour qu'un groupe autoproclamé : "United Muslims Of Mauritius", géré par un certain Ali Ashed Aufogul, un Mauricien installé en Grande-Bretagne (mais à Maurice en ce moment) et qui semble s'être radicalisé, menace de façon sans équivoque le site et le caricaturiste KoK dessin après la publication du dessin. Ce dernier selon les sources de Zinfos Moris aurait déjà eu des démêlés pour incitation à la haine raciale.

"This is the limit. Charlie hebdo Mauritius version? Legal action will be taken soon. We are giving a strict warning to the author of this nonsense, don't play with our emotion, dont play with our community, or u will have to face the consequence." 

En menant notre enquête, nous avons retrouvé parmi les commentaires les plus virulents sous la publication de Zinfos Moris, des internautes connus auprès des services de renseignement et des autorités.

Tout comme dans le groupe autoproclamé : "United Muslims Of Mauritius", un "conseiller" très spécial qui n'est nul autre que Javed Meetoo, le prédicateur extrémiste radical, fiché par la cellule antiterrorisme international.

Certaines personnes ont d'ailleurs fait l'objet d'interpellations par la police lors de récents événements, que Zinfos Moris avait d'ailleurs dénoncé dans ses colonnes.

Notamment à Vallée-Pitot où des cocktails Molotov ont été lancés sur une maison. Si aucun blessé n’est à déplorer, le propriétaire de la maison avait porté plainte à la police à la suite des menaces de mort.

Zinfos Moris avait raconté, le 30 janvier 2019 dans ses colonnes, qu'un père de famille disait craindre pour sa sécurité et celle de sa famille, à la suite de menaces à peine voilées du prédicateur radical Javed Meetoo et d'Abu Hamza Saleem (beau-frère de Javed Meetoo) un autre prédicateur radical, ainsi que de ses acolytes.

Le prédicateur Javed Meetoo continue de "terroriser" les citoyens mauriciens   

Une petite bande organisée avait encerclé et tenté de terroriser Noorrani Rannoo, en le soumettant à un flots de questions pour vérifier si il était oui ou non musulman !   

Ces petits malfrats mal élevés, ont même été jusqu'à lui demander de lire la profession de foi la Chahada, un des piliers de l'islam.   

Nous avons également en notre possession un échange de conversation où Ali Ashed Aufogul menace implicitement Noorrani Rannoo.

Dans notre article nous avions posé cette question qui prend tout son sens face aux menaces et actes terroristes dont la famille Rannoo a fait l'objet : "Y a-t-il une milice religieuse qui contrôle et vérifie qui est ou peut être musulman à Maurice ?". 

Celui qui avait clamé à la barbe et au nez des autorités : "Oui, je suis pour un état islamique, même à Maurice", semble continuer ses actes de provocation en terrorisant les citoyens mauriciens. 

Dans un de ses derniers prêches diffusé sur sa page Facebook, le thème principal de Javed Meetoo alias Abu Junayna était le suivant : "The kuffar hate us so do we". Des prêches d'une grande violence où se mélangent intolérance et appels à rejoindre sa vision de la sharia. (Voir vidéo) 

Javed Meetoo continue de provoquer l'Etat mauricien.   
 


Rédigé par E. Moris le Dimanche 17 Mars 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.