Menu


Santé

Le port du masque et la distanciation sociale obligatoire en public à partir de ce lundi 18 mai


Rédigé par E. Moris le Lundi 18 Mai 2020

Une nouvelle régulation a a été publiée dans la soirée d'hier, dimanche 17 mai, par le ministère de la Santé et entre en vigueur dès ce lundi 18 mai. Elle concerne les règlements sanitaires qui sont désormais en vigueur en public et prévoit des amendes, voire des peines d’emprisonnement, pour tout contrevenant.



Prevention of Resurgence and Further Spread of Epidemic Disease (COVID-19) Regulations 2020.

Le port du masque devient obligatoire à partir de ce lundi matin. Il en est de même pour ceux qui voyagent par les transports en commun, soit les autobus, les taxis et le Metro Express.

Toutefois, si une personne est seule dans sa voiture ou à moto ou elle est accompagnée des membres de sa famille le port du masque n’est pas obligatoire. Mais, si elle est accompagnée de collègues, d’amis ou d’étranger, ils devront tous porter un masque. Cette mesure s’applique à partir de l’âge de 5 ans.

En cas de non-respect de ces deux nouveaux règlements, une personne devra s’acquitter d’une amende de Rs 50,000 et d’une peine de prison ne dépassant pas 2 ans.

Par ailleurs, il sera obligatoire de rester au moins à un mètre d’une personne en public.Toutefois, si une personne est accompagnée d’un enfant de 12 ans, la distanciation sociale entre ces deux personnes n’est pas obligatoire.

Road Traffic (COVID-19 Sanitary Measures) Regulations 2020

Par ailleurs, la Road Traffic Act et la Light Rail Act ont été amendés. Aucun autobus ne pourra transporter plus de 30 passagers alors que le Metro Express 81.

Seulement les voyageurs munis d’un Work Access Permit pourront prendre le bus aux heures de pointe, soit entre 6 heures et 10 heures, et entre 14h30 et 22h.

En cas de non-respect, les responsables devront payer une amende ne dépassant pas Rs 50,000


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.