Menu


Diary de Solange

Le pilleur de News !


Rédigé par E. Moris le Vendredi 31 Août 2018



Le pilleur de News !
Avec la mémoire d'un poisson rouge, le Défimédia a offert à Akash Callikan alias Ako un article pour la promotion de son single. Lui offrant une jolie tribune pour ses quelques crissements de guitare et les paroles de son nouveau titre d'une mièvrerie sans nom digne d'un karaoké !

Pour rappel, Ehshan Kodarbux a déjà porté plainte à la police contre Akash Callikan pour piratage de tout le système informatique du Défi. Ce dernier avait piraté le site Défimedia pour y publier des injures. 

Il y a eu l’ouverture d’un procès. L’affaire date de 2010. Akash avait présenté ses excuses en cour et le Défi avait retiré la plainte. Il aurait bénéficié d’un non-lieu. 

Akash Callikan est aussi connu pour avoir été l'administrateur de la page La Matinal, qui suite à une vague d'indignation auprès des internautes a été désactivée. En effet, un internaute aurait fait l'objet de lynchage de l'auteur.

Il a par la suite enregistré sa propre page et dont la particularité ne change en rien à ses méthodes passées. Il semblerait que piller les articles de ses anciens confrères de la presse ne le dérange en aucune mesure. Bien au contraire, il gagne chichement sa vie, vu le nombre de publicités engendrées sur la page et les "putaclics" des internautes ! 

Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de loi qu'une personne ne peut réclamer ses droits et faire respecter ses droits ! Cette page qui allie le sensationnalisme et le voyeurisme à outrance n'hésite pas à piller les articles de ZInfos Moris et des confrères pour se donner un semblant de crédibilité dans le traitement de l'actualité.

Avoir une réputation collée aux basques et être la risée de toute la presse semble satisfaire ce jeune homme qui s'est construite sa "carrière" sur des quolibets ! 

La Rédaction de Zinfos Moris a un message :

Go Away Akash Callikan !


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.