Menu

Politique

Le pied-de-nez de Bruneau Laurette à LPM


Rédigé par E. Moris le Samedi 6 Août 2022

Il faut le faire. Venir dans un rassemblement d’un parti, lire sa lettre de démission en direct et, mieux, critiquer ses anciens camarades ! Bruneau Laurette a du cran, il faut le reconnaître.



Le pied-de-nez de Bruneau Laurette à LPM
Hier à La Tour Koenig, il a pris la parole. Il a violemment critiqué ses anciens camarades. Il a d’abord annoncé qu’il quittait Linion Pep Morisien dans le sillage des propos tenus par Rama Valayden et Dev Sunnasy en conférence de presse plus tôt. 

Rappelons que hier après-midi, en conférence de presse, Rama Valayden et Dev Sunnasy ont évoqué le cas Bruneau Laurette. Ils ont expliqué que ce dernier a annoncé la tenue d’une manifestation le 7 août sans même leur avoir parlé. Ils ont ajouté qu’ils auraient mis les points sur les « i » avec lui. Néanmoins, Rama Valayden et Dev Sunnasy ont tout fait pour ne pas couper les ponts avec Bruneau Laurette. Ils sont allés jusqu’à dire qu’ils ne mettent personne à la porte et que le musclé doit prendre la parole ce soir à La Tour Koenig. 

Bruneau Laurette, dans les médias, a réagi violemment. Il a déclaré qu’il n’est pas là « pour plaire à Rama Valayden, Dev Sunassy et José Moirt ». Il affirme qu’il est un citoyen avant tout et qu’il a agi comme tel. Puis, il s’est effectivement pointé à La Tour Koenig où il a lu sa lettre de démission lors de son intervention, devant ses anciens camarades. 

Pour lui, il faut descendre dans la rue pour pouvoir obtenir le départ du gouvernement. « Actuellement, l’opposition ne peut même pas obtenir le départ de Phokeer, le Speaker… Sans une action de rue, elle n’aura rien », a-t-il déclaré, tout en précisant que ses anciens camarades ont le droit d’avoir un avis contraire.

Samedi 6 Août 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.