Menu

Société

Le paradoxe mauricien : Le Metro express face à l'explosion des ventes de voiture


Rédigé par E. Moris le Samedi 15 Avril 2023



C'est le paradoxe mauricien par excellence. Ils étaient tous contre le projet du Metro express ! Sir Anerood Jugnauth et son fils Pravind Jugnauth. Ce dernier avait d'ailleurs écrit au Premier ministre indien, Narendra Modi, avant les législatives de 2014, pour faire caboter le projet.

Ce projet de tramway ou de métro léger est un sujet qui date, puisque l’ancien gouvernement dirigé par Navin Ramgoolam voulait introduire un tel système de transport en commun qui était une suite logique des projets routiers comme la Ring Road et la route Terre-Rouge-Verdun afin de dégorger la circulation, notamment dans la région port-louisienne.

Mais un tel projet n’était pas vu d’un bon oeil par la famille Jugnauth.

Lors d’une de ses premières interviews aux médias après sa démission comme président de la République pour conclure l’alliance Lepep, feu sir Anerood Jugnauth devait signifier catégoriquement son opposition au projet de métro à l’île Maurice, arguant que ce n’était pas une nécessité et que cela allait endetter davantage le pays. Depuis, Pravind Jugnauth devenu Premier ministre a fait du Métro Express, son projet phare. Encore quelques petites foulées, les rails feront leur entrée au no 8, dans sa circonscription. Et qu’importe le prix !

Que le Metro défigure les villes, tuent les petits commerces endette le pays sur plusieurs générations, ce n'est pas ce qui freinera l'ambition du gouvernement. Mais comme pour lui donner tort, ce sont des chiffres implacables qui risquent de mettre à mal leur vision. Le secteur automobile mauricien ne connait pas la crise avec une année record en 2022, avec plus de 12 000 ventes de véhicules neufs sur le marché local, selon la Mauritius Vehicles Dealers Association (MVDA) malgré des problèmes d’approvisionnement. 

Les dernières statistiques concernant les véhicules et les accidents ont été publiés par Satatistics Mauritius récemment. Il ressort qu’à fin décembre 2022, environ 648 176 véhicules étaient immatriculés auprès de la National Land Transport Authority contre 622 988 à fin décembre 2021. Ce qui fait que le parc automobile s’est agrandie de 25 188 véhicules, soit 4,0%. Durant l’année 2022, environ 31 734 véhicules ont rejoint le parc automobile tandis que 6 546 ont été retirés de la circulation. 350 996 véhicules, soit 54,2%, sont des voitures, des camionnettes à double cabine et de véhicules à double usage. Les deux-roues constituent 36,5% du parc, soit 236 566. Les 9,3 % restants sont des fourgonnettes, des camions, des autobus et d'autres véhicules.

Samedi 15 Avril 2023


1.Posté par Jerry GOPAUL le 30/04/2023 18:03
On aurait pas eu de Metro Express il aurait sûrement eu plus d'un million de véhicules immatriculés. De plus les études occidentaux demontrent que le taux de croissance économique engendré par les systemes de tramway urbains et ruraux dépassent largement les dettes accrues. Cela sans compter, le fait que le Métro Express a un impact positif sur l'environnement. Je ne suis pas un fan ardent de Jugnauth mais il est loin d'être con

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.


LES PLUS LUS EN 24H