Menu

Société

Le pactole du non-port du masque : Rs 50 millions en 6 mois


Rédigé par E. Moris le Mardi 5 Juillet 2022



Le non-port du masque par la population profite à l’État. C’est une sorte de taxe déguisée que ses agents, les policiers, infligent à la population. Pas tout certes ! Mais en ne portant pas correctement le masque, les Mauriciens contribuent à alimenter les caisses de l’État.

Enfin, contribuaient… Car depuis le 1er juillet, le port du masque dans des espaces publics n’est plus obligatoire. Néanmoins, selon les chiffres publiés dans les médias, 25 701 contraventions ont été émises depuis janvier 2022. Soulignons que la loi a été amendée pour permettre à la police d’infliger des Fixed-penalty notices. Les contrevenants avaient ainsi un délai de 28 jours pour payer l’amende de Rs 2 000… faute de quoi le montant passait à Rs 4 000 et le délit apparaît dans le casier judiciaire.

Si 25 701 contraventions ont été dressées en 6 mois, le montant total des amendes s’élèvent à plus de Rs 50 millions. Rien que pour 6 mois. Maintenant, il y a les contraventions établies avant l’entrée en vigueur du Fixed Penalty Notice. Dans ces cas, il faudra attendre les décisions de la cour pour connaître le montant.

Mardi 5 Juillet 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.