Menu



Santé

Le nouvel hôpital ophtalmologique financé par les Emirats Arabes Unis bientôt en chantier à Réduit


Rédigé par E. Moris le Jeudi 9 Janvier 2020

Maurice bénéficiera d’un "don" de Rs 710 millions des Emirats Arabes Unis pour le financement de la construction d’un hôpital ophtalmologie.



Une délégation dirigée par Showkutally Soodhun s'est rendue à Abu Dhabi pour la signature d'un accord entre l'Abu Dhabi Fund for Development (ADFD) et le gouvernement mauricien.
Une délégation dirigée par Showkutally Soodhun s'est rendue à Abu Dhabi pour la signature d'un accord entre l'Abu Dhabi Fund for Development (ADFD) et le gouvernement mauricien.
La construction d’un nouvel hôpital ophtalmologique débutera le mois prochain selon le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal.

Ce nouvel hôpital sera construit à Réduit et sera entièrement financé par les Emirats Arabes Unis. L’Abu Dhabi Development Fund a fait un don de $21 millions (Rs 710 millions), suite à une requête du Premier ministre, Pravind Jugnauth concernant une aide financière pour la construction d’un hôpital moderne pour les yeux

Le député Showkutally Soodhun avait participé à la signature d’un Memorundum of Understanding (MOU) en février de l'année dernière à Abu Dhabi.

"Pena nanrien pou rembourser. Cadeau zot pe donne sa".

Kailesh Jagutpal annonce également la mise en chantier de quatre ‘mediclinics’, à Grand Bel Air, Coromandel, Stanley et Quartier Militaire.

Rappelons par ailleurs, qu'en 2018, l'Arabie Saoudite avait fait un don de Rs 5,3 milliards soit 150 millions de dollars, pour le financement de plusieurs projets, construction d’un hôpital pour les cancéreux, logements sociaux, hôpital et une université à Flacq). Cette dette est remboursable dans 20 ans à un taux d’intérêt préférentiel de 1 %.


 

Jeudi 9 Janvier 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.