Société

Le nouveau chairman de l’IBA, Oumesh Rajkoomarsing n’est pas pressé avec la télé privée

Vendredi 14 Février 2020

On ne le connait ni d’Ève ni d’Adam. Pourtant, Oumesh Rajkoomarsing est le nouveau chairman de l’Independent Broadcasting Authority. Il remplace Me Robin Appayah, proche des Hanoomanjee.

Le nouveau patron de l’instance régulatrice de l’audiovisuel local veut apporter un certain dynamisme à l’organisme. C’est toujours le cas en cas d’un nouveau venu… cela, jusqu’à ce qu’il soit broyé par le système. Donc, Oumesh Rajkoomarsing se dit en « en faveur de la démocratie et la liberté d’expression ». La bonne trouvaille !

Néanmoins, il souligne que la télévision privée n’est pas une priorité. « Elle viendra en temps et lieu », dit-il.

Ce qui va plaire à certains groupes de presses qui se sont transformés en paillasson pour la fameuse licence. D’ailleurs, le nouveau chairman de l’IBA estime que la télévision privée existe déjà à travers l’Internet.

Rappelons que l’un des dossiers sur lesquels le board, qu’il dirige désormais, sera appelé à trancher est Planet FM. Oumesh Rajkoomarsing a été président du conseil de district de Flacq de 2014 à 2016. Mais souligne qu’il n’a jamais été membre d’une instance de parti. Il va bientôt découvrir les inconvénients de n’avoir aucun tepee (tente) politique.

Rédigé par E. Moris le Vendredi 14 Février 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.