Politique

Le nouveau Pravind Jugnauth 2.0

Lundi 25 Février 2019

Ils étaient tous là, suants, hurlants, pleurants dans une espèce de transe face à leur leader clamant et réclamant l'enfant Roi. La scène est de mauvais goût même si l'euphorie est hypnotisante.


Le verdict était connu d'avance, il fallait l'officialiser. Chose faite !

Lors du rassemblement des partisans de l’alliance Lepep et de l’état-major du MSM,  du côté du bâtiment du Sun Trust à Port-Louis en ce lundi après-midi 25 février 2019. Ils étaient tous là. 

Pravind Jugnauth et son armée d'hommes et de femmes habillés en orange pour la circonstance, sont venus célébrer l'événement.

Entouré de son épouse et de ses filles, la victoire, il la savoure : «Zot inn say fer tou pou fini moi, pendan sa letan la, mo consciens ti toujours clair».

On a eu droit à des pétarades mais aussi à des remerciements dirigés vers le Ciel ! La justice divine était de la partie. 

En véritable martyr, Pravind Jugnauth n'en démord pas. Il a selon lui, prouver son innocence une deuxième fois grâce, rappelons le,  à un panel d'avocats dont les honoraires ne sont pas à la portée de toutes les bourses. 

« Après le Privy Council, il y a deux autres tribunaux qui siégeront : Dieu, lui-même mais aussi le peuple. Je vais persévérer à travailler encore plus dur ».
 

Rédigé par E. Moris le Lundi 25 Février 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.