Menu

Sport

Le nageur mauricien Bradley Vincent sanctionné: Coup de gueule de Pascal Ducray au nom du sport


Rédigé par E. Moris le Dimanche 16 Octobre 2022

La suspension de Bradley Vincent a suscité un véritable émoi. Une sanction jugée disproportionnée. Le quadruple médaillé d’or des Jeux des îles 2019 a été mis à l'arrêt pour trois ans de suspension par le Comité olympique mauricien (COM) pour avoir utilisé un langage irrespectueux à l’encontre d’un membre de la Commonwealth Games Association Mauritius et de n’avoir pas participé à la cérémonie de lever du drapeau lors des Jeux du Commonwealth de Birmingham en juillet dernier.



Le nageur mauricien Bradley Vincent sanctionné: Coup de gueule de Pascal Ducray au nom du sport
Depuis quelques heures, une pétition a été lancée par Pascal Ducray pour demander au Comité olympique mauricien de lever la suspension de trois ans infligée au nageur Bradley Vincent. 

Chers amis,

Je viens ici vous crier mon indignation et ma colère contre cette injustice à laquelle fait face le nageur mauricien Bradley Vincent, étant accusé d’avoir manqué un lever de drapeau lors des récents Jeux du Commonwealth et de « gross misconduct » envers un officiel. Il a écopé hier de 3 ans de suspension pour cela par le Comité Olympique Mauricien, et les 3 autres nageurs d’un « severe warning » uniquement.

Tout d’abord, pour ceux qui ne le savent pas, Bradley Vincent est un des meilleurs nageurs que notre pays n’ait jamais eu. Multiples champions de Maurice, multiples médaillés d’or au JIOI et multiples recordman de Maurice sur plusieurs distances.

Bradley était en Angleterre à Birmingham pour représenter Maurice aux récents Jeux du Commonwealth qui se sont tenus du 28 juillet au 8 août dernier. La délégation de natation mauricienne se composait de 4 nageurs (Gregory Anodin, Tessa Ip, Alicia Kok Shun et Bradley Vincent) et d’un coach, le sud-africain Steve Haupt.

Arrivés en Angleterre le 24 juillet, Gregory Anodin et Bradley Vincent ont eu à faire 3 jours d’isolement total car leurs tests covid n’avaient pas été clairs. Le 27 juillet vers 8h du matin ils apprennent qu’il y aura une cérémonie informelle de lever de drapeau au village des Jeux avec les athlètes à 11h. Les nageurs vont s’entraîner, ayant besoin de reprendre des sensations après le voyage et les jours d’isolement pour les 2 représentants masculins. La piscine se situe à 15mins du village des Jeux, et à 10h15 ils sont prêts à partir mais le bus devant les y emmener n’arrive qu’à 10h45. Ils subissent alors un trafic anormal qui les fait arriver au Village des Jeux à 11h20. Ils ont environ 400mètres à marcher pour se rendre au lieu où se passe cette cérémonie informelle. Ils arrivent alors au moment où ils entendent la fin de notre hymne national.

Ils sont alors pris à parti par des membres du Comité Olympique Mauricien qui les accusent d’antipatriotisme. Ils tentent néanmoins de s’en défendre et de s’en excuser tant et plus mais ces officiels ne veulent rien entendre. Les 4 nageurs écrivent même une lettre d’excuse officielle au chef de délégation pour la petite histoire.

Quelques jours plus tard, alors qu’ils sont dans le bus avec la délégation des para-athlètes, Bradley va voir une représentante du COM en la personne d’A.L pour s’enquérir du fait que les 4 nageurs n’ont pas reçu leur allocation de £100 qui leur est dûe. Cette dame informe alors qu’ils en ont été privés en guise de sanction… ben voyons ! A aucun moment Bradley n’insultera ni ne manquera de respect à cette personne et les autres passagers présents dans ce bus pourront en témoigner, si seulement on veut bien les entendre !

Il faut savoir que cette même A.L, vice-présidente d’un autre club de natation que Bradley, en a contre lui depuis un moment. En effet, au moment du choix de la sélection des nageurs elle s’était vivement opposée à la sélection de Bradley pour des raisons farfelues comme quoi qu’il n’avait pas nager pendant un certain moment. Mais les performances chronométriques de Bradley dans le bassin parlaient d’elles-mêmes et sa présence dans la sélection ne pouvait faire débat, n’en déplaise.

Pour revenir à la sanction totalement arbitraire à mes yeux, je veux bien qu’il puisse y avoir une réprimande ou une sanction mais 3 ans de suspension c’est absurde, grotesquement injuste. Pour bien plus grave que cela d’autres sportifs ont dans le passé écopé de sanctions bien moins sévères.
Pour avoir moi-même nager pour mon pays il y a plusieurs années, je peux vous dire à quel point ce sport requiert beaucoup de sacrifices et d’effort, pour pas grand-chose en retour si ce n’est de belles rencontres faites et des émotions incroyables que nous vivons à travers notre sport.

Certains officiels à l’ego surdimensionné se prennent pour des Dieux intouchables, capables de jouer de votre avenir sportif en un claquement de doigt. Et cela ne date pas d’hier malheureusement.
A mes yeux, ils ne sont que des profiteurs, des arnaqueurs et des frustrés qui ne comprennent rien du sport et à qui on a octroyé bien trop de pouvoir. Mais ils n’arriveront jamais à la cheville de Bradley Vincent quoiqu’ils puissent faire.

Bradley Vincent nous a fait vibrer à maintes reprises en représentant fièrement notre quadricolore. Il mérite tout notre respect et notre support plus que jamais.

Je fais appel à tous les nageurs, mes amis anciens nageurs, les sportifs et les amoureux du sport, ne laissons pas cela passer. Mobilisons-nous par tous les moyens car il faut que cela change.
Au nom du sport.

Dimanche 16 Octobre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.