Menu



Société

Le monde du hippisme en deuil : hommage au jockey Nooresh Juglall


Rédigé par E. Moris le Dimanche 16 Mai 2021



Ce dimanche 16 mai c'est un vibrant hommage rendu au jockey Juglall au Champ de Mars.

Une foule d'anonymes mais aussi les proches et amis se sont dirigés par la suite au crématoire de Cipayes-Brûlés, à Vallée-des-Prêtres, en voiture, à moto et a pieds, arborant le drapeau mauricien.

Sacré champion de la saison 2020, Nooresh Juglall âgé de 29 ans, est décédé hier après une tragique chute dans la septième course. Ses funérailles ont lieu à 16 heures, quittant le domicile familial à Sainte-Croix pour se rendre au Champ de Mars.

Deux gerbes ont été déposées sur la piste où le jockey Nooresh Juglall où a lieu la chute fatale sur le coursier Rule The Night. Des jockeys sont venus rendre un dernier hommage à leur collègue.

Sur une gerbe, on peut lire les noms du jockey mauricien, de même que celui du cheval Golden Tractor, euthanasié. Cheval avec lequel la monture de Juglall est entrée en collision. Nooresh Juglall est décédé des suites des multiples blessures qu’il a reçues. Il est mort à la City Clinic à Port-Louis dans la soirée d'hier. Il laisse derrière lui une veuve et deux orphelins.

"WE DID IT FOR NOORESH", c'est le message du propriétaire Ulveen Nagadoo. La Purple Kingdom Syndicate a dédicacé la victoire de AJ's Captain, vainqueur de la première course ce dimanche  sur l'hippodrome de Greyville en Afrique du Sud, à Nooresh Juglall. Une minute de silence a également eu lieu à la South African Jockey's Academy en hommage à Nooresh Juglall, là où il a commencé sa carrière internationale.

Notons que le Directeur des Poursuites Publiques (DPP), Satyajit Boolell instituera une enquête pour faire la lumière sur les circonstances ayant mené à la chute de Nooresh Juglall dans la septième course au Champ de Mars. Le DPP affirme qu’il est de son devoir d’instituer cette enquête et qu’il est important d’élucider les circonstances ayant conduit au décès du cavalier de l’écurie Rousset. 
 


Dimanche 16 Mai 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.