Economie

Le ministre des Affaires étrangères, Vishnu Lutchmeenaraidoo lance un défi !

Lundi 9 Juillet 2018

Le ministre des Affaires étrangères, Vishnu Lutchmeenaraidoo lance un défi !
Lors du 5e tour de négociations du Comprehensive Economic and Partnership Agreement, à l’hôtel Maritim ce lundi 9 juillet.

Le ministre des Affaires étrangères, Vishnu Lutchmeenaraidoo a lancé un défi :
« Mo kapav challenge n'importe ki pei ki kapav vinn montré mwa ki nou santé finansié enn mové santé ou ki péna transparanse »
Cette tirade fait suite à la publication d’une liste de «high-risk jurisdiction», la semaine dernière par un groupe de banques de dépôt pour les fonds étrangers en Inde. Maurice a été cité comme une des 25 juridictions à risque. 

Chose que réfute catégoriquement le ministre quitte à mettre au défi quiconque pourrait démontrer le contraire d'une santé financière saine et en toute transparence. 

Ce n'est pas la première fois que Maurice figure dans des rapports accablants. Suite aux révélations des Paradise Papers sur l’évasion fiscale, Vishnu Lutchmeenaraidoo avait clamé haut et fort que Maurice :

«n’est pas un paradis fiscal et ne peut jamais devenir un paradis fiscal»

Selon lui, la raison consiste dans les relations avec l’Union européenne (UE) et l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) qui font que Maurice est obligé de devenir un centre financier transparent. Maurice n’est pas un havre de paix pour les gens disposant d’argent mal gagné ou pour ceux qui ne veulent pas payer les impôts chez eux avait déclaré Vishnu Lutchmeenaraidoo.

« Nous sommes devenus un centre financier international bien plus transparent que beaucoup de centres européens »


Rédigé par E. Moris le Lundi 9 Juillet 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.