Santé

Le ministre Husnoo en campagne électorale se sépare de son Senior Adviser et annonce : «On sera là aux prochaines élections générales»

Jeudi 5 Juillet 2018

Le contrat de Shafik Cassim Jeehan, Senior Adviser on Policy Matters au ministère de la Santé, a été résilié, le mercredi 4 juillet 2018. Cela fait suite à son refus de soumettre sa démission comme le lui a demandé le ministre Anwar Husnoo.


Le ministre Husnoo en campagne électorale se sépare de son Senior Adviser et annonce  : «On sera là aux prochaines élections générales»
La campagne électorale a démarré, cela ne fait plus aucun doute. Sous ses apparences affables et souriant, le ministre de la Santé est un homme de caractère qui n'apprécie pas les coups tordus et les tentatives de "putsch"

Dans une lettre datée du mercredi 4 juillet, le Senior Chief Executive du ministère de la Santé Girish Gunesh, a annoncé au Senior Adviser, Shafik Cassim Jeehan la résiliation avec effet immédiat de son contrat. Il percevra l’équivalent d’un mois de salaire et son contrat comme président du Trust Fund for Specialised Medical Care qui gère le Centre cardiaque de Pamplemousses, sera également résilié, après plus d'un an comme Chairman.

Les deux hommes ont longtemps travaillé ensemble, Shaffick Cassim, était conseiller au ministère des Collectivités locales auprès de Anwar Husnoo lorsque celui-ci occupait cette fonction.

Après le remaniement ministériel, il a suivi le ministre à la Santé et est devenu Senior Adviser.

Sa nomination à la tête du board du Trust Fund for Specialised Medical Care est survenue deux semaines après la démission de Vijaya Sumputh. Le conseil d’administration avait été dissous puis recomposé avec Shaffick Cassim à la tête.

Ce qui avait fait dire à l'ancienne directrice exécutive du Trust Fund for Specialised Medical Care,  Vijaya Sumputh à l'époque lorsque le ministre avait réclamé une enquête sur son salaire :
" J'ai été humiliée par Anwar Husnoo". 
Le ministre de la Santé affirme pourtant que dès fin janvier soit quelques jours après le remaniement ministériel, il avait informé à la principale intéressée que son augmentation salariale de Rs 100 000 est «exagérée» et que «ce n’est pas possible»; tout en informant son prédécesseur au ministère de la Santé, Anil Gayan. 

«Monn informe Vijaya Sumputh, monn informe Anil, monne inform everybody. Pa vinn raconte mwa zistoire ki zot pa koné. Mo finn informe zot tou dès le commencement. Li pa raisonnable seki zot pé fer. It’s a wrong thing»

Concernant son Senior Adviser, le ministre Anwar Husnoo dit avoir pris cette décision après une enquête interne à effet que celui-ci s’ingénie à lui faire de l’ombre sur le terrain dans la circonscription No. 3 (Port-Louis Maritime/Port-Louis Est).
« Je sais qu’il a des ambitions politiques. C’est pour cette raison que je l’ai nommé comme Senior Adviser afin qu’il soit en contact avec l’électorat. Je l’ai mis en contact avec des gens haut placés pour l’aider à démarrer sa carrière politique. Je lui ai donné carte blanche pour travailler dans la circonscription No. 3 à mes côtés. Mais je ne m’attendais pas à ce qu’il abuse de ma bonté pour tenter de m’éclipser en tentant d’éloigner certains de mes mandants de moi. Je me sens blessé par cette manœuvre. Comment pourrais-je garder dans mon cercle rapproché une personne qui a trahi ma confiance et qui m’a poignardé dans le dos ? »

Dans un scénario digne d'une mauvaise pièce, Shafik Cassim Jeehan affirme que le ministre Anwar Husnoo aurait agi sous pression de certains de ses agents sur le terrain. Suite à çà, le ministre Husnoo, lui aurait annoncé qu’il aimerait qu'il démissionne. chose qu'il a refusé ! Selon lui, le ministre voit en lui :

 « une menace politique qui cherche à lui ravir son investiture dans la circonscription No. 3 aux prochaines élections générales, car sa popularité y est grandissante. »

Au As Suffa Hall à Plaine-Verte, Anwar Husnoo : «On sera là aux prochaines élections générales»

Lors des célébrations de la fête Eid à Plaine-Verte, mercredi soir, devant l'assemblée, le ministre et candidat Husnoo déclare :

« Ce gouvernement fait son travail et les gens le savent. On sera présent aux prochaines élections générales. » 

Dans un chapelet d'ode à la joie en faveur du gouvernement et les louanges envers le Premier ministre, Anwar Husnoo, n'a pas tari d'éloges sur le bon fonctionnement du pays sous la gouvernance du parti Soleil. Tout ceci lors d'une célébrations de Eid ! Et personne n'a trouvé déplacé qu'il fasse son meeting dans une célébration religieuse.

Rédigé par E. Moris le Jeudi 5 Juillet 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.