Justice

Le meurtrier de Vikash Dowansing a peur en prison

Mercredi 4 Décembre 2019

Tu ne tueras pas… au risque de subir la foudre des proches de ta victime ! Effectivement la seconde partie de la phrase n’est pas mentionnée dans les dix commandements. Mais elle s’applique bien à Louis Jean Marc Marcelin.

Cet ancien aide-chauffeur de 39 ans, détenu dans le cadre du meurtre de Vikash Dowansing en 2016, dit craindre pour sa sécurité. Et pour cause ! Le frère de sa victime est incarcéré dans le même établissement pénitentiaire. C’est ce qu’il a dit devant la cour intermédiaire mardi.

Louis Jean Marc Marcelin répond d’une accusation de coups et blessures ayant causé mort d’homme mais infligés sans intention de tuer.

Il avait poignardé Vikash Dowansing le 27 janvier 2016 au domicile de ce dernier à Sainte-Croix. Dowansing, 37 ans à l’époque, était le concubin de l’ex-compagne de Marcellin. Ce dernier a plaidé coupable. La cour a demandé un rapport social avant de prononcer la sentence.

Rédigé par E. Moris le Mercredi 4 Décembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.