Menu


Société

Le kreol au Parlement n’est pas pour demain


Rédigé par E. Moris le Mardi 7 Juillet 2020



Les politiciens ont le chic de s’abriter derrière toutes les déclarations ! Ainsi, pour justifier aujourd’hui qu’aucun progrès n’a  été enregistré pour l’utilisation du kreol à l’Assemblée nationale, Pravind Jugnauth s’est réfugié derrière une phrase du Pr Arnaud Carpooran.

Ce dernier disait qu’avant d’introduire le kreol au Parlement, une formation des élus et du staff de l’auguste Assemblée nationale était primordiale. Un point pour le Premier ministre ! Mais il faudrait s’intéresser de près à la date où le Pr Arnaud Carpooran a dit cela. C’était il y a au moins deux ans. Donc, on retire le point à Pravind Jugnauth !

Reza Uteem a indiqué que ce n’était qu’une nouvelle excuse pour traîner les pieds. À quoi, le Premier ministre a précisé que c’était du kreol à l’écrit dont il était question et non du kreol parlé.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.