Faits Divers

Le gynécologue Abdool Yusuf Boodhoo condamné à une peine de six mois de prison

Jeudi 16 Mai 2019

Après une bataille juridique, la demande de recourir au Privy Council pour contester sa condamnation dans le cadre d’une affaire d’homicide involontaire par imprudence a été rejetée. Le gynécologue, Abdool Yusuf Boodhoo entamera donc sa peine de six mois de prison.


En octobre 2013, la cour intermédiaire l’avait reconnu coupable d’homicide involontaire par imprudence à la suite du décès d’une patiente de 33 ans lors d’une césarienne. Il avait alors été condamné à neuf mois de prison par la cour intermédiaire.

Le 23 décembre 2016, sa peine avait été commuée en six mois de prison en appel et il avait donné avis d’appel afin de se tourner vers le Privy Council pour contester sa condamnation.

Le 27 septembre 2018, les juges Nirmala Devat et Prithviraj Fekna avaient rejeté sa demande. Le mardi 14 mai 2019, il a été traduit devant la cour intermédiaire où il a été informé qu’il devra purger les six mois de prison.

Pour rappel, le 1er mai 2005, lors d'une césarienne sur une patiente, l’autopsie avait attribué le décès à une hémorragie, dans son rapport, le Dr Satish Boolell, ex-médecin légiste en chef de la police, avait indiqué que le gynécologue avait sectionné une artère principale, ce qui a provoqué de graves saignements. 

Rédigé par E. Moris le Jeudi 16 Mai 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.