Menu



Politique

Le gros pavé de Nando dans la campagne de vaccination contre la Covid


Rédigé par E. Moris le Mardi 23 Mars 2021



Ce n’est pas dans la mare qu’il a lancé ce gros pavé mais dans la cargaison de vaccins !

En conférence de presse hier, l’ancien ministre des Affaires étrangères, Nando Bodha, aujourd’hui député indépendant, a indiqué ne pas comprendre comment une commande d’AstraZeneca a pu se transformer en livraison de Covaxin.

En clair, il a expliqué que juste avant sa démission, c’est lui qui s’était occupé de la commande d’AstraZeneca auprès du gouvernement indien. Maurice voulait obtenir 300 000 doses, qui devaient être livrées en trois cargaisons de 100 000 doses. Nando Bodha laisse entendre que deschoses se seraient passées par la suite. Et qu’au lieu de CoviShield, soit l’AstraZeneca indien, c’est du Covaxin que Maurice va obtenir. 

Mardi 23 Mars 2021


1.Posté par kersauson de (p) le 23/03/2021 10:33
""au lieu de CoviShield, soit l’AstraZeneca indien, c’est du Covaxin que Maurice.."
nb: AstraZeneca n 'est PAS indien. il est juste fabriqué en gde qté en Inde.
et si les indiens ont eu l'autorisation de l'utiliser en Inde , SII n'a pas eu autorisation d'en donner à Maurice.
pour tte vente à l'etranger, SII doit demander accord de Oxford.

ceci etant dit, Bodha va t'il pouvoir le dire au parlement? une joute orale avec le Dr sinistre de la santé serait interssante.
pourquoi ne pousse t'il pas pour le Johnson??

Alors que Johnson 1 million de doses couterait Rs337M ( et une dose suffit)
ON continue une campagne de promotion du « paradis » à Liverpool FC ou il n'y a aucun spectateurs, sachant que les english iront cet été en vacs en mediterannée.. et reviendront peut etre ici en désamb.. campagne a rs381M
ne peut on STOP cette campagne et acheter Johnson a 6.93€ (rs337 donc) la dose?

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.