Menu


International

Le gouvernement nord-irlandais s’en prend à Pravind Jugnauth


Rédigé par E. Moris le Samedi 5 Septembre 2020



Après l’affaire Wakashio, la manif citoyenne du 29 août, le naufrage du remorqueur Sir Gaetan, voilà que l’affaire Michaela Harte lui retombe sur les bras.

Mais cette fois, l’ampleur est plus importante. Car ce n’est ni plus ni moins que la First Minister d’Irlande du Nord et son adjointe qui ont écrit au Premier ministre mauricien pour lui demander de traduire le ou les meurtriers de la jeune femme en justice.

John McAreavey, l'époux de Michaëlla Harte n'a cessé de condamner pour sa part l'incompétence des autorités mauriciennes et a également sollicité l’aide des politiciens irlandais.

Rappelons que la First Minister n’est autre que la numéro 1 du gouvernement nord-irlandais. Donc, la lettre signée par Arlene Foster et Michelle O’Neill (Deputy First Minister) a toute son importante.

La BBC, qui publie la nouvelle, souligne que le gouvernement nord-irlandais insiste pour que justice soit rendue. Mais si la lettre est très diplomatique, une vidéo de Michelle O’Neill sur Twitter l’est vachement moins.

La Deputy First Minister dit partager le sentiment des familles Harte et McAreavey que l’enquête policière à Maurice a été menée dans l’indifférence totale et que les autorités locales, c’est-à-dire mauriciennes, ne sont pas déterminées à punir les coupables. Michaela Harte-McAreavey avait été retrouvée morte dans sa chambre d’hôtel à Maurice en janvier 2011.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.