Menu

Société

Le crime non élucidé de l'ex agent du MSM : Une affaire d'Etat


Rédigé par E. Moris le Dimanche 30 Octobre 2022

C'est sa veuve, Simla Kistnen qui en parle le mieux : « Mon époux ne méritait pas une mort pareille. »



L’épouse de l’ex-agent du Mouvement socialiste militant (MSM), Soopramanien Kistnen était présente lors de la manifestation organisée par l'activiste Bruneau Laurette et consorts dans la capitale, hier samedi 29 octobre.

L'affaire entourant la mort de Soopramanien Kistnen reste encore un mystère bien que le rapport de l'enquête judiciaire donne quelques pistes. Simla Kistnen, dont le nom est entré dans le coeur des Mauriciens, a rappelé que son époux exerçait comme agent du MSM. « Lin travay pou sa trwa minis la, la nwit, lizur. Il n’avait pas le temps pour sa famille. Zordi sa trwa minis la pena aukenn rekonesans anver mo misie ».  

Rappelons que lors de la réunion du comité régional de Quartier-Militaire, le 10 décembre 2020, Pravind Jugnauth était sorti de son silence. Alors que l'enquête judiciaire sur la mort de Kisten, un agent du MSM démontrait qu'il y aurait une tentative délibérée de camoufler un meurtre en suicide, Pravind Jugnauth avait affirmé avoir mené sa propre enquête dans cette affaire où le nom de son ministre est mentionné, selon le journal Le Mauricien. Le Premier ministre avait réitéré sa confiance en son colistier qui, selon lui, « est victime d’une cabale montée par certaines personnes ». 

Depuis, il devient très compliqué au vu du rapport de l'enquête judiciaire et des révélations dans l'affaire Kistnen, de montrer un quelconque soutien au colistier de la circonscription n°8. Pourtant Pravind Jugnauth, l'homme de "principes" n'exige toujours pas de Sawmynaden de démissionner de son job de député. La mort de cet agent du MSM démontre qu'il y aurait une tentative délibérée de camoufler un meurtre en suicide, resserrant l'étau inéluctablement sur l'ancien ministre. L'emploi fictif de la veuve, Simla Kistnen comme Constituency Clerk, n'est qu'une partie de l'iceberg. Sur ce plan, c’est davantage qu’une faute politique. C’est un délit.

Covid-19: comment les mafia ont profité de la pandémie à l'île Maurice

Rappelons que c'est un contrat de nettoyage de la State Trading Corporation (STC) qui tombait sous la tutelle du ministère du Commerce de Yogida Sawmynaden qui a fait surface dans l’affaire Kistnen. L’agent du MSM aurait participé à un appel d'offres avec la promesse de toucher de l'argent, jusqu'à qu'il se rend compte d'avoir été berné et de vouloir tout dénoncer. En retour, Soopramanien Kistnen a trouvé la mort, son corps retrouvé mort partiellement calciné, le 18 octobre 2020 dans un champ de cannes à Telfair, Moka. Depuis, c'est une véritable boîte de Pandore. Les révélations en cour démontrent les failles du système et la corruption qui sévit dans chaque organisme d'Etat.

Dimanche 30 Octobre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.


LES PLUS LUS EN 24H