Menu


Politique

Le conseiller Hungley fait de la résistance


Rédigé par E. Moris le Vendredi 28 Août 2020



Il n’en a cure du Muvman Liberater. Mais ce n’est pas une raison pour qu’il démissionne. D’ailleurs, il a tout à perdre s’il quitte le parti. De ce fait, une expulsion est la bienvenue ! On explique.

Armand Hungley, conseiller du Muvman Liberater à la mairie de Beau-Bassin-Rose-Hill, est en froid avec son parti. Et vice-versa ! La direction du Muvman Liberater lui a donné plusieurs avertissements et lui a même intimé l’ordre de soumettre sa démission.

Il avait jusqu’à la semaine dernière pour le faire. Au cas contraire, il risque une expulsion. Sauf qu’Armand Hungley, rusé comme un singe, refuse de démissionner. Car d’après la nouvelle législation, s’il démissionne, il perd son poste de conseiller. En revanche, avec une expulsion, il peut siéger en indépendant. C’est l’issue qu’il souhaite, mais peut-être pas le Muvman Liberater. Les deux parties se retrouvent donc dans une situation compliquée. Ce qui fait que Hungley est toujours conseiller du ML, même s’il n’est presque plus membre du parti.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.