Société

Le commissaire Nobin manque à l'appel !

Vendredi 29 Juin 2018

Depuis la manifestation illégale du 2 juin, si il y a eu quelques interpellations "symboliques", on ne peut pas dire que les autorités ou la police de Nobin ont été d'une grande efficacité.


Le commissaire Nobin manque à l'appel !
Le syndicaliste Atma Shanto a été arrêté comme un vulgaire criminel hier jeudi, pour diffamation alléguée envers un membre de l'Employment Relations Tribunal. Une arrestation choquante, décriée par les syndicalistes. L'incident n'en restera pas à là car les syndicalistes comptent bien alerter l'opinion internationale.

Depuis la manifestation illégale du 2 juin, si il y a eu quelques interpellations "symboliques", on ne peut pas dire que les autorités ou la police de Nobin ont été d'une grande efficace. 

Zinfos Moris a diffusé la vidéo de Javed Meetoo plus connu sous le nom de Abu Junayna sur les réseaux sociaux, face à une assemblée hier. Le prédicateur radical, loin de faire profil bas, continue sa propagande contre l'état mauricien et sa "croisade" envers les "mécréants". Toutes ces informations sont publiques.

Depuis un mois, des menaces par emails arrivent dans chaque rédaction de l'île à un rythme régulier et constant, prenant ainsi un pays en otage. Plaisanteries de mauvais goûts ou menaces sérieuses ? Bien difficile à dire.

Après la revendication de l'incendie du restaurant Panarottis à Port-Louis (email envoyés à toutes les rédactions et radios privées de l'île), le dernier en date cible Pedostop* et son ancienne directrice.

Vingt trois mails en une journée ! 

La direction de Pedostop dit prendre ses menaces au sérieux et déposera une plainte à la police et à l'ICAC ce vendredi.

*Pedostop est une organisation non gouvernementale de lutte contre les abus sexuels sur les enfants.

Rédigé par E. Moris le Vendredi 29 Juin 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.