Menu

Justice

Le capitaine Bheenick avait déjà été sanctionné pour avoir refusé une mission


Rédigé par E. Moris le Samedi 7 Août 2021



Cet élément pourrait lui avoir coûté la vie. C’est un skipper de la Mauritius Ports Authority qui l’a révélé lors de son audition vendredi.

Il a expliqué que le capitaine Bheenick « avait déjà été sanctionné pour avoir refusé une opération qu'il estimait dangereuse ». Cette sanction, le capitaine Bheenick estimait qu’elle était injuste. Cela le rongeait.

C’est, selon le skipper, ce qui pourrait expliquer que malgré le danger, lorsqu’il a reçu l’ordre de retourner à Port-Louis avec la barge l’Ami Constant, le capitaine Bheenick s’est exécuté. Cela, malgré le mauvais temps et la mer démontée. Le skipper a expliqué qu’avant, les remorqueurs devaient passer par la case maintenance chaque année. Mais cette pratique a été abandonnée. Il a ajouté que pendant deux ans, le Sir Gaëtan n’était pas opérationnel en raison de diverses réparations. Pour lui, ce remorqueur n'était donc pas approprié pour une opération de remorquage.

Samedi 7 Août 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.