Menu



Politique

Le Temple de la démocratie souillé par le Speaker Sooroojdev Phokeer


Rédigé par E. Moris le Mardi 30 Mars 2021

Le Temple de la démocratie transformé en Lacaze Mama MSM. "Comment en est-on arriver à là ?" s'interrogent les observateurs politiques et la presse internationale.



Ce mardi 30 mars, le Speaker de l’Assemblée nationale, Sooroojdev Phooker s'est de nouveau fait remarqué comme agent du régime au pouvoir. 

Patrick Assirvaden, Arvin Boolell, Paul Bérenger et Rajesh Bhagwan ont été expulsés de l’Assemblée nationale pour la séance du jour. Selon Sooroojdev Phokeer a indiqué qu’une question, posée par Patrick Assirvaden la semaine dernière, mettait Maurice dans un embarras diplomatique. « Le député Patrick Assirvaden a demandé si Showkutally Soodhun était persona non grata aux… Émirats arabes unis. Cette question est infondée et mal placée », a précisé le Speaker. 

Sooroojdev Phokeer a ajouté qu’il allait user de ses prérogatives pour que cette question soit supprimée du Hansard et de la vidéo des travaux parlementaires. 

Patrick Assirvaden a demandé des éclaircissements sur cette décision. Mais Sooroojdev Phokeer n’a rien voulu entendre. « Je n’ai pas fait d’allégation, je n’ai que posé une question! n’ai-je pas le droit de poser une question? », devait rétorquer Patrick Assirvaden face au Speaker debout devant lui.

« I order you out! I am naming you! 

Puis, ce fut le chaos avec un Sooroojdev Phokeer debout envoyant ses postillons et expulsant à tour de bras. Paul Bérenger a été expulsé pour avoir dit que le Speaker était un « outrage » à lui seul. Rajesh Bhagwan a été le prochain. Reza Uteem s’est mis debout. Alors que tous ces parlementaires étaient près de la sortie, des invectives ont été lancées. Et l’on a entendu Sooroojdev Phokeer lancer : «Don't talk about my mother!».

Le Premier ministre a présenté trois motions 

À la reprise des travaux parlementaires, le Premier ministre a présenté trois motions demandant que les députés Paul Bérenger, Rajesh Bhagwan et Arvin Boolell et Patrick Arsivaden soient suspendus pour la séance du jour et pendant tout ce qui reste de la session. C’est-à-dire toutes les séances qui auront lieu jusqu’aux prochaines vacances parlementaires… à moins que les trois ne présentent leurs excuses inconditionnelles.

Le silence coupable et complice de Paul Bérenger sur son ancien ambassadeur

Rappelons que dans le cadre de la fête de l'Indépendance pour 2021. Sooroojdev Phokeer, Speaker depuis novembre 2019, a été décoré pour sa « contribution dans le service public et dans les domaines politique et social », au rang de Grand Commander of the Star and Key (GCSK).

Le président de l’Assemblée nationale, Sooroojdev Phokeer fait beaucoup réagir. Le speaker a failli à de nombreuses reprises dans son rôle en faisant preuve de partialité, en favorisant le gouvernement. Le remplaçant de Maya Hanoomanjee -proche de Pravind Jugnauth, ancien ambassadeur de Maurice aux Etats-Unis jusqu'à l'annonce des élections législatives, a été durant la campagne électorale, le campaign manager dans la circonscription 8 (Moka/Quartier-Militaire) de Pravind Jugnauth et très actif dans la circonscription no 10 (Montagne-Blanche/Grande-Rivière-Sud-Est).

Le leader du MMM, Paul Bérenger, était farouchement contre la nomination de Sooroojdev Phokeer comme Speaker.

Rappelons que Paul Bérenger, Premier ministre en 2004 avait rappelé ce dernier, pour «faute grave» qu’il aurait commis alors qu’il était ambassadeur au Caire, en Égypte de 2000 à 2004. Avec force et fracas Paul Bérenger avait confié qu’il allait s'opposer à la nomination du Speaker, en rappelant au Premier ministre, Pravind Jugnauth, les raisons du rappel de l'ancien ambassadeur à Maurice. Sauf que cette affaire ne s'est jamais ébruitée, même si les langues se délient, afin de ne pas mettre en péril l’alliance entre le MSM et le MMM à cette époque. C’est ainsi que Sooroojdev Phokeer n’avait pas repris son poste au Caire.

Pourtant aujourd'hui, la donne a changé, il n'y a plus aucune alliance. Mais les deux anciens partenaires politiques protègent farouchement ce "secret d'état". 

Nouvelle polémique à Washington

Lorsque SAJ a été réélu en 2014, redevenant Premier ministre, Sooroojdev Phokeer a été nommé ambassadeur de Maurice à Washington, le 23 juillet 2015. Giovanni Merle, alors employé comme «Messenger» de l’ambassade, l’avait accusé de lui avoir demandé de «couper ses dreadlocks». Giovanni Merle a été licencié le 4 décembre 2018 pour «gross misconduct».

Mardi 30 Mars 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.