Politique

« Le Solicitor General avait conseillé à Gurib-Fakim de rechercher un avis indépendant si elle voulait répondre en son nom personnel »

Jeudi 13 Septembre 2018

Motichand Seebah, secrétaire au bureau de la Présidence, a poursuivi son audition ce jeudi devant la Commission d’enquête présidée par le juge Asraf Caunhye.


Me Dhiren Dabee Sollicitor General
Me Dhiren Dabee Sollicitor General
Il a expliqué les circonstances dans lesquelles l’avis du Solicitor General. Il a indiqué que c’est toujours lui qui communique avec le Solicitor General pour réclamer son avis. 

Il a indiqué également qu’après la parution du premier article de l’express fin février 2018 sur l’affaire Platinium Card, il a été convoqué par l’ancienne présidente de la République. Ameenah Gurib-Fakim estimait que le texte était infondé et voulait répliquer par le biais d’un communiqué. 

Motichand Seebah a indiqué que l’ancienne présidente lui a dicté un communiqué. Après quoi, il lui a dit que l’avis du Solicitor General devait être requis avant de l’émettre. Le secrétaire à la Présidence a précisé avoir écrit à Me Dhiren Dabee, qui a répondu que le Conseil des ministres devait être consulté sur la teneur du communiqué.

Cependant, selon Motichand Seebah, le Solicitor General a précisé que si la Présidente voulait répondre en son nom personnel, elle devait rechercher un avis indépendant. 

Motichand Seebah a aussi donné des détails concernant les procédures de sécurité de la State House. Il a indiqué qu’il ne pouvait révéler certaines informations confidentielles. Mais globalement, a-t-il dit, c’est une unité de la Special Mobile Force qui est en charge de la sécurité du Château du Réduit. Le responsable doit être informé de tous les mouvements, qu’il communique ensuite à l’aide-de-camp de la Présidente. 

À une question du juge Caunhye, Motichand Seebah a expliqueé qu’un registre des véhicules est tenu à la porte d’entrée alors que celui des visiteurs est conservé au château par un soldat. Mais ces deux livres sont actuellement entre les mains de la Commission anticorruption. « Il n’y a même pas une copie à la State House », a précisé le secrétaire à la Présidence. 

Soulignons qu’Ameenah Gurib-Fakim a informé la commission, par le biais de son avocat, Me Hervé Duval, qu’elle est souffrante.

Motichand Seebah a aussi déposé un relevé des dépenses du compte de la Présidence géré par l’Accountant General. Il a indiqué que c’est en septembre 2016 que ce compte a été ouvert. L’argent qui alimente ce compte provient de Planet Earth Institute, a précisé Motichand Seebah.

La prochaine séance de la commission d’enquête est prévue le 27 septembre.

Rédigé par E. Moris le Jeudi 13 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.