Justice

Le Privy Council n’est pas intéressé par le point de vue de l’Icac

Mercredi 9 Janvier 2019

Tout ça pour … rien ! Dans le procès en appel, concernant l’affaire Medpoint, le Privy Council n’est pas intéressé par le point de vue de l’Icac. Ou plutôt la nouvelle posture de l’organisme.

L’instance suprême du système juridique mauricien estime d’abord que la nouvelle position de l’Icac est contraire à la posture qu’elle avait adoptée depuis le début de l’affaire.

Ensuite, elle trouve que les arguments de l’Icac n’apportent rien de nouveau au débat car trop alignés sur ceux de Pravind Jugnauth. C’est ce que le Registrar du Judicial Committee of the Privy Council a indiqué à l’Icac dans une correspondance récente.

De ce fait, le représentant de l’Icac ne pourra plaider devant les Law Lords qui écouteront l’affaire.

Seuls les plaidoiries de Me Rashid Ahmine, pour le compte du bureau du DPP et de Me Clare Montgomery, l’avocate de Pravind Jugnauth, sont prévues le 15 janvier.

Rédigé par E. Moris le Mercredi 9 Janvier 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.