Menu



Société

Le Premier ministre avec la complicité du commissaire de police interdisent les parlementaires de circuler


Rédigé par E. Moris le Vendredi 16 Avril 2021



Pravind Jugnauth, le fils à papa, qui joue au Premier ministre, confiné dans sa grande demeure à Angus road avec femme et enfants, piscine et court de tennis aux abonnés absents. Peut-être qu'il n'a pas compris que l'obtention du WAP ne s'applique pas à lui...

Pourquoi se cache t-il ? De quoi a-t-il peur ? Depuis le début du nouveau confinement, l'exécutif peine à convaincre les Mauriciens de la pertinence de ses décisions dans la gestion de l'épidémie. Les séances  d'hypnose du comité santé concernant la situation sanitaire de la Covid-19 a aussi disparu. Le trio Gaud-Joomaye-Jagutpal ont plongé le peu de crédibilité du gouvernement dans une chute spectaculaire dans l'opinion publique.

L'institut suédois V-Dem rétrograde l'île Maurice parmi les autocraties

C'est dans cette ambiance où la responsabilité du Premier ministre est remise en cause que Pravind Jugnauth a préféré leur tourner le dos, se réfugiant dans un silence coupable. Cela ne l'empêche pourtant pas après l'épisode de la motion parlementaire de bâillonner des élus de la République de vouloir franchir encore un pas dans l'autoritarisme

«Anti-démocratique, injuste, déraisonnable, irrationnelle » 

En effet, depuis le 10 mars dernier, les députés de l’opposition ne peuvent se déplacer que quand le Parlement siège. Un préjudice discriminatoire qui porte atteinte aux droits fondamentaux des parlementaire. C'est ainsi qu'un membre du PMSD, Richard Duval a été obligé de traîner le Premier ministre, Pravind Jugnauth, et le commissaire de police, Khemraj Servansing(qui dit ne pas être au courant), en Cour suprême. Il conteste leur décision de ne pas lui avoir accordé le Work Access Permit (WAP) pour pouvoir circuler dans sa circonscription. L’affaire sera appelée devant le chef juge, Asraf Caunhye, le lundi 19 avril.

Rappelons que le Premier ministre, les ministres, le leader de l’opposition, les secrétaires parlementaires privés peuvent, eux, circuler librement à travers le pays pendant le confinement alors que ce droit est refusé aux députés de l’opposition.  

Vendredi 16 Avril 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.