Menu

Société

«Le PM a reproché à l’Église de réagir à partir de faits non avérés » affirme le père Labour


Rédigé par E. Moris le Jeudi 6 Avril 2023



«Le PM a reproché à l’Église de réagir à partir de faits non avérés » affirme le père Labour
Tard dans la soirée, hier, le père Jean Maurice a fait parvenir une déclaration écrite aux rédactions. Il explique que mercredi, le cardinal Piat et lui ont eu une rencontre d’un peu moins de 2 heures avec le Premier ministre et son adjoint, Steven Obeegadoo.

Il précise que ce rendez-vous avait été demandé et obtenu depuis une semaine, soit bien avant le message du Dimanche des Rameaux.  Il ajoute que le cardinal voulait aborder avec le PM deux dossiers qui font partie du partenariat de longue date entre l’Église et l’Etat. « Des dossiers y relatifs et documentés ont été soumis au PM qui a donné l’assurance qu’il en prendra connaissance et les soumettra aux départements appropriés pour un suivi », dit-il.

Le père Jean Maurice Labour confirme que le discours des Rameaux a fait l’objet d’une discussion dans laquelle chaque partie a réagi. « Les échanges ont été francs, dans une atmosphère de respect mutuel. Le PM a reproché à l’Eglise de réagir à partir de faits non avérées », souligne-t-il. Apparemment, le Premier ministre estime qu’un dialogue aurait pu clarifier les choses. Selon le père Labour, Mgr Piat « a saisi l’occasion pour préciser sa crainte que les acquis démocratiques reconnus à notre pays depuis l’Indépendance ne se perdent » et « a également souligné la grande souffrance du peuple devant la prolifération du trafic de la drogue ».

Le père Labour laisse entendre que le cardinal Piat a rappelé que l’Église s’est toujours manifestée de manière forte quand elle estimait que des problèmes graves menaçaient les fondamentaux de la démocratie et des droits humains. « Ont été évoqués, le souvenir du Cardinal Margéot concernant la menace à la liberté de la presse en 1985 et l’intervention de Mgr Amédée Nagapen lors de l’état d’urgence prolongée en 1973 », précise le père Labour.

Jeudi 6 Avril 2023

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.


LES PLUS LUS EN 24H