Menu


Faits Divers

Le Nigérian à l’origine de l’alerte à la bombe hospitalisé


Rédigé par E. Moris le Lundi 24 Juin 2019



L’étudiant nigérian recherché dans un premier temps et arrêté par la suite dans le cadre de l’enquête sur la fausse alerte à la bombe à l’université de Middlesex est actuellement admis à l’hôpital Victoria, Candos.  

C’est juste avant son interrogatoire par la police criminelle de Flic-en-Flac vendredi qu’il a indiqué aux policiers qu’il ne se sentait pas bien.  

Le jeune homme de 22 ans a donc été emmené à l’hôpital. Rappelons que c’est le 19 juin que la direction de l’établissement tertiaire a informé la police de la réception d’un courriel faisant état de la présence d’une bombe sur le campus de Cascavelle.  

Le courriel émanait du Nigérian qui n’en était pas à sa première incartade. Il avait déjà menacé « d’éliminer » deux filles dans des courriels. Il avait été arrêté le jeudi 20 juin à l'aéroport. 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.