Menu

Société

Le NRB propose des conditions pour les employés des radios


Rédigé par E. Moris le Mercredi 22 Juin 2022



Avis aux partisans du retour au servage dans la presse. Le National Remuneration Board a publié ses propositions pour les employés du secteur des médias hier. Elles concernent les employés de la presse écrite, pour qui c’est une révision, et ceux des radios privées, pour qui c’est une première. Les suceurs de sang à la tête devraient prendre bonne note.

D’autant que certains souhaitaient presque un retour de l’époque du servage… et même de l’esclavage. Facile de deviner qui sont visés ! Ces propositions, qui ont pour objectif de revoir les conditions et salaires dans ce secteur, ont été soumises au ministère du Travail. Notons que les employés de la presse écrite étaient déjà régis par les Newspapers and Periodicals Employees Regulations. Mais c’est la toute première fois que le NRB s’intéresse aux conditions des employés des radios privées. Outre l’aspect salarial, qui est plus que correct, il y a surtout les autres conditions qui sont importantes.

 

Rappelons que le salaire minimal proposé pour tout journaliste, secrétaire de rédaction ou présentateur radio débutant est de Rs 17 644. Mais après 10 ans, le salaire minimal ne doit pas être inférieur à Rs 21 364. Rappelons que le NRB ne peut proposer que le minimal. Si un patron veut payer plus, il le peut.

Dans les médias, le NRB évoque deux groupes. Le A est impliqué dans la production de l’information et le B est plutôt d’ordre administratif ou technique. Pour le groupe A, le NRB propose la semaine de 5 jours, soit 40 heures. Certaines radios exigent plus de leurs journalistes. Le NRB recommande aussi que les heures supplémentaires soient introduites et que toute personne obtient le double du taux en jour férié. De plus, les journalistes à qui il est demandé d’effectuer une tâche multimédia en plus de leurs tâches normales ont droit à un paiement mensuel de 10 % de leur salaire de base. Mais il y a aussi d’autres conditions intéressantes qui sont contenues dans le document. 

Ainsi, le NRB propose que tout employé travaillant au-delà de 19 heures obtienne une « meal allowance » de Rs 125. Tout employé devra aussi obtenir une « Information Technology Allowance » de Rs 1 500 par mois. Et, en cas de décès d’un employé qui compte une année de travail, le NRB propose que l’employeur paie une « death grant » à son conjoint. Ajouté à cela, une « grooming allowance » de Rs 4 000 par an et Rs 3 500 pour des examens optiques. Enfin, le NRB propose que les journalistes aient droit à un passage benefits à 3 % de leurs rémunérations annuelles à un intervalle de 5 ans. Cela va faire jaser ! Il faut souligner que certains patrons ne vont pas râler… contrairement aux pingres, buveurs de sang et, en même temps, en quête d’un ticket aux prochaines élections.

Mercredi 22 Juin 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.