Menu

Politique

« Le MSM est en train de ruiner nos institutions », affirme Bérenger


Rédigé par E. Moris le Samedi 25 Juin 2022

Paul Bérenger est revenu sur ce thème lors de son intervention en conférence de presse mais aussi à l’heure des questions-réponses.



Pour lui, les institutions sont en train de pourrir, les uns après les autres. Tout cela, par la faute du MSM.  Il a déclaré qu’il faut la méritocratie. « Les bonnes personnes doivent être nommées à la tête des institutions », a-t-il déclaré. Il a aussi ajouté que la personne qui est aux commandes du pays a une part de responsabilité.

« Par son incompétence et ses nominations, notamment les agents politiques et ceux qui n’ont pas obtenu d’investiture, le MSM est en train de mener ce pays à sa perte », a-t-il déclaré.  Il a aussi évoqué l’affaire de torture policière alléguée. Il a déploré la décision de l’Independent Police Complaints Commission de ne pas objecter à la remise en liberté sous caution des policiers arrêtés. Pour le leader du MMM, la police a été secouée dans ses fondations et l’IPCC est une institution mort-née. Il a notamment pris l’exemple que la présidente de l’organisme ne parle jamais alors que l’un de ses adjoints, un nominé politique, donne des interviews à la pelle. « Quant à l’autre nominé, c’est un acheté-venté en la personne de l’avocat Ramchurn », a-t-il déclaré. 

Paul Bérenger a aussi prédit des augmentations de prix en cascade dans les prochains jours. Il a expliqué qu’après le budget « la bouss doux », le gouvernement a bloqué toutes les augmentations de prix. Mais cela ne va pas durer. « La roupie s’est dépréciée depuis la mi-avril. Récemment, il a franchi la batte des Rs 45. Nous allons ressentir les effets très bientôt », a-t-il déclaré.

Samedi 25 Juin 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.