Politique

Le MMM promet de révoquer Navin Beekarry une fois au pouvoir

Samedi 19 Janvier 2019

Une bonne partie de la conférence de presse de Paul Bérenger ce samedi était consacrée à l’affaire Medpoint.

Le leader du MMM a pris l’engagement de révoquer Navin Beekarry comme directeur de la Commission anticorruption s’il retourne au pouvoir.

« Navin Beekarry sera OUT. Outre la volte-face de l’Icac dans l’affaire Medpoint, Navin Beekarry a payé un avocat qui n’a pu déposer devant les Law Lords. Et là, il a eu l’outrecuidance de se rendre à Londres pour assister à l’audience, tout cela aux frais de l’Icac », a déclaré Paul Bérenger.

Pour lui, ce déplacement équivaut à « ajouter l’insulte à l’injure ». Le leader des mauves a aussi promis, encore une fois s’il est de retour aux affaires, de revoir la façon de nommer la personne qui dirige l’Icac. 
Law Lords influencés 

D’autre part, Paul Bérenger est persuadé que les Law Lords sont influencés par le fait de juger un Premier ministre en exercice. Et cela, quoi qu’on puisse dire sur leur indépendance.

Selon lui, c’est la première fois que cette instance se prononce dans une affaire qui concerne un Sitting Prime Minister. Surtout que leur décision aura forcément un impact sur tout le pays. Il dit baser son constat sur les questions que les cinq Law Lords ont posées aux avocats David Perry et Clare Montgomery.

Rédigé par E. Moris le Samedi 19 Janvier 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.