Menu


Société

Le Japon fait un don de Rs 100 millions à Maurice pour l'achat de six bateaux vedettes


Rédigé par E. Moris le Dimanche 8 Décembre 2019

La réunion du Cabinet a avalisé sous la présidence du Premier ministre suppléant, Ivan Collendavelloo, la signature d’un accord financier entre le gouvernement de Maurice et la Crown Agents Japan Limited pour la mise en œuvre du Japanese Grant Aid for the Economic and Social Development Programme 2019.



Sous le précédent mandat de l'Alliance Lepep, le Premier ministre s’était rendu au Japon au mois d'août dernier, pour la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique, accompagné de plusieurs officiels.

Achat de six hors-bords pour la force policière afin d’assurer la sécurité dans nos eaux. 

Lors de sa rencontre avec le Premier ministre du Japon, Shinzo Abe à Yokohama dans le cadre de la TICAD7, la principale retombée, le  Japon offre un don de Rs 100 millions (( 300 000 000 JPY)  pour l'achat de 6 "Fast Inteceptor Boats" qui serviront à protéger notre zone économique exclusive, et à aussi combattre le trafic de drogue par voie maritime et la pêche illégale. 

Négociation pour un accord de pêche entre Maurice et le Japon   

Dans ce contexte, la Crown Agents Japan Limited a été approchée par les autorités japonaises en tant qu’agent “for procurement purposes”.

Pour rappel, la Japan International Cooperation Agency (JICA), en l’occurrence la compagnie japonaise Shimizu Corporation et son partenaire local, PADCo. Ltd, Alain Hao Thyn Voon, accorde son aide à Maurice, depuis 1980, dans le secteur de la pêche, la gestion des glissements de terrain notamment à Port-Louis, le traitement des eaux usées, la protection côtière, entre autres. 

L'île Maurice se fait payer le radar le plus performant d'Afrique par le Japon

Pour rappel, une délégation comprenant  l’Economic Development Board avec Azim Currimjee, Arvind Radhakrishna et François Guibert, l'ex CEO, étaient du voyage. Ils souhaitent ouvrir un bureau au Japon. Sans que les raisons jusqu'à l'heure ne soient expliquées.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.