Menu

Politique

Le GM se brûle dans du papier à rouler


Rédigé par E. Moris le Mercredi 16 Novembre 2022



Soodesh Callichurn n'a pu éviter se de retrouver à l'unité des grands brûlés. Cela, après s'être fait griller dans la polémique des Rs 430 millions de papiers à rouler. Pour éviter de subir le même sort, ses collègues du Conseil des ministres se sont prémunis d'extincteurs.

En effet, la décision a été prise d'abroger la période moratoire autorisant l'importation du papier à rouler. Une décision très tardive, surtout que Soodesh Callichurn est déjà sur civière. Depuis vendredi dernier, tous les types de papier à rouler sont interdits, quelle que soit leur date de fabrication, la date où la commande a été passée ou la date d'importation. Mission : éviter un autre scandale des 'ti-papiers'.

Rappelons qu'avant juin 2015, l'importation du papier était interdit. Elle a été autorisée entre juin et décembre 2015. Ce qui fait que la Zippy Mouse Ltd, qui avait passé commande durant cette période moratoire, a pu, 7 ans après, dans des circonstances floues et incompréhensibles obtenir l'autorisation de récupérer ses papiers à rouler. Même si la vente de ce produit est interdit sur le territoire. Comme quoi, malgré le fait que Sawmynaden a quitté le ministère du Commerce, le système perdure. À moins que, sur ce plan, Callichurn n'a rien à envier à son ancien camarade du Conseil des ministres.

Mercredi 16 Novembre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.