Menu


Politique

Le Finance Bill 2020 voté avec amendements


Rédigé par E. Moris le Mercredi 5 Août 2020



Le Finance Bill a été voté avec amendements, dans la soirée du mardi 4 août, à l’Assemblée nationale. 

70 législations différentes ont été amendés afin de donner force de loi aux mesures budgétaires 2020-2021.

Lors de son summing up, le ministre des Finances, Renganaden Padayachy a estimé que les mesures budgétaires apporteront « plus de justice sociale ».  Padayachy a également annoncé que le régime de la Contribution sociale généralisée (CSG) s’appliquera à tous les employés et employeurs. Et la contribution commencera à partir du 1er septembre 2020.

Les employés qui percevront moins de Rs 50 000 par mois, la contribution sera de 1,5 % et 3 % pour les employeurs. Les employés qui touchent plus de Rs 50 000 mensuellement, contribueront 3 % et 6 % pour les employeurs. En ce qui concerne les employés du secteur public, leur employeur, soit l’État, prendra en charge cette cotisation. Le secteur privé ne sera pas discriminé et il ne cotisera pas pour le public.

Le Real Estate Agent Authority Bill débattu en 2e lecture hier soir à l'Assemblée nationale. 

Le DPM et ministre du logement et des terres et ministre du Tourisme, Steven Obeegadoo a affirmé qu'il prévoit la création d'une autorité régulatrice en vue de promouvoir la transparence dans l'immobilier en se conformant aux meilleures pratiques et normes internationales pour lutter contre le blanchiment d'argent et le financement des activités terroristes. Il a rappelé que ce secteur qui contribue jusqu'à 5,9 % du G.D.P. compte 5 151 agents et 2 177 promoteurs fonciers et immobiliers. 

Les débats sur ce projet de loi ont été ajournés après cette intervention. Au total 5 parlementaires sont intervenus hier soir.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.