Justice

Le DPP a logé une accusation contre l’ancien vice-Premier ministre, Showkutally Soodhun.

Lundi 27 Août 2018

Le DPP a logé une accusation contre l’ancien vice-Premier ministre, Showkutally Soodhun.
Ce lundi 27 août, le bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP) a logé en cour intermédiaire, une accusation formelle de « abuse of authority by public officer » (article 77 du code pénal) contre l’ancien vice-Premier ministre, Showkutally Soodhun. 

Il est accusé d’avoir donné un engagement à des personnes regroupées sous le pseudonyme «Regroupement de Bassin », le 17 juillet 2017, à la Government House. 

En juillet de l'année dernière, l'ex vice-Premier ministre, ex ministre du Logement et des Terres Showkutally Soodhun lors d’une réunion à son bureau, avait rencontré des habitants qui s'opposaient à la construction de logements sociaux et qui avaient exprimé leurs craintes de voir une augmentation de la criminalité dans leur quartier.  

Cette rencontre a été enregistrée en caméra cachée. On voit et entend Soodhun qui n’aurait rien trouvé de mieux que de rebondir sur leurs propos à fort relent communal et sectaire. Dans une surenchère et un excès qui lui est propre, il fait la promesse que les "Kréols" ne bénéficieront pas de ces logements sociaux, les associant à la prolifération de la drogue et de la prostitution. Un raccourci court et facile à la limite de l'indigestion.  

Malgré la solidarité con-fraternelle des membres du gouvernement, il avait dû démissionner. 

L’affaire sera appelée  le 24 septembre 2018.

Lire également:

Le show de Soodhun le Rwa lascar
https://www.zinfos-moris.com/Le-show-de-Soodhun-le-Rwa-lascar-_a124.html

Rédigé par E. Moris le Lundi 27 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.