Menu


Société

Le Conseil des religions demande le respect des droits fondamentaux


Rédigé par E. Moris le Vendredi 27 Mars 2020



Dans un communiqué, bien diplomatique au premier abord, le Conseil des religions aborde plusieurs aspects qui sont d’actualité en cette période de confinement.

Ainsi, l’instance rappelle que « l’ennemi est le Covid-19 et la guerre à mener est contre lui… la seule guerre, et contre lui seul ». Et de préciser l’importance « d’éveiller les consciences contre tout risque de dérapage qui nous ferait nous tromper d’ennemi, tout piège qui nous entraînerait vers des dérives contre notre prochain, notre voisin, nos concitoyens ».

Le Conseil des religions demande au public de se prémunir contre toute tentative stigmatisation. Il précise : « les tentations sont là, pour perdre son sang-froid ou se défouler sur les autres, avec souvent le danger du facteur ethnique pas très loin… résultant inévitablement à des violations des droits de l’homme ».

Le conseil des religions met aussi en garde contre « l’élan de s’adonner » aux fake news et autres intox, de répandre des rumeurs, de contester le nombre de personnes infectées ou décédées.

Il rappelle qu’il est possible de contrôler le Covid-19 si nous respectons les consignes et les directives mais également, si, dans la même foulée, nous respectons les droits fondamentaux de chacun et de tous. Pour le conseil, il faut permettre à chaque citoyen de jouir de ses droits (alimentation, eau, électricité, etc.). Messages à la police et aux autorités !


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.