Politique

Le CEO de Mauritius Telecom, Sherry Singh porte plainte contre X pour la diffusion de cette photo

Mardi 16 Octobre 2018

Lors des célébrations de la Journée mondiale des personnes âgées au Swami Vivekananda International Convention Center, jeudi 11 octobre à Pailles, Pravind Jugnauth dans son discours n'avait pas hésité à faire l'éloge de son paternel comme ministre Mentor qui, à 88 ans continue d’apporter sa contribution au pays.  

Le chef du gouvernement entre auto congratulation de son bilan économique et autres joyeusetés, en a profité pour tacler ses détracteurs.
"Mo pas passe mo letemps nek pé piké même, ni pompé kuma ene la cheminée, gramatin ziska tanto"... «amizé ou soit tap djembé et fer madam touss sali, al kanpman  trwa-zer dimatin».
La réponse des internautes ne s'est pas faite attendre. De façon primaire et dans un jeu de bras de fer, quelques téméraires ont diffusé une photo sur Facebook où on voit Sherry Singh, le Chief Executive Officer (CEO) de Mauritius Telecom (MT) en compagnie de l’épouse du Premier ministre, Kobita Jugnauth. 

Si la photo semble faire le buzz sur les réseaux sociaux, elle ne semble pas au goût de tout le monde. 

Sherry Singh, le Chief Executive Officer (CEO) de Mauritius Telecom (MT), s’est rendu au Central Criminal Investigation Department (CCID), ce mardi 16 octobre pour déposer plainte à la Cybercrime Unit concernant la diffusion de cette photo et les commentaires postés par certains internautes qui lui porteraient préjudice. 

Cette information est confirmée par la Police Press office.  

Lire également : 

https://www.zinfos-moris.com/Mo-pas-passe-mo-letemps-nek-pe-pike-meme-ni-pompe-kuma-ene-la-cheminee-gramatin-ziska-tanto_a1876.html

Rédigé par E. Moris le Mardi 16 Octobre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.