Justice

Le Bar Council convoque l’avocat Anoup Goodary pour sa tenue

Jeudi 9 Mai 2019

L’avocat Anoup Goodary a été convoqué par le Bar Council le mercredi 8 mai concernant un entretien télévisé sur la chaîne nationale en avril dernier où il portait son col et le rabat réservé à la profession.

Un affront qui selon le Bar Council constituerait un viol de l’éthique de la profession. De plus, il lui est aussi reproché de solliciter de la publicité. 

Pour sa défense, l'homme de loi maintient qu’il a donné cet entretien en tant qu’avocat. C’est la raison pour laquelle il portait le rabat et estime que sa convocation est injuste. 

Les avocats se comporteraient-ils mal dans les cours de justice à Maurice ?

La question se pose après la publication de la dernière e-newsletter du bureau du Directeur des poursuites publiques. Elle contient un article sur l'étiquette à observer dans un tribunal.

L'auteur du texte en question, la State Counsel Shaaheen Inshiraah Dawreeawoo souligne que les règles de base de la bienséance dans ce cadre plus que formel ne sont plus respectées comme par le passé. Et l'avocate du parquet de rappeler que les membres de la profession légale doivent s'habiller correctement, c'est-à-dire costume pour les hommes et tenue de bureau de préférence pour les femmes. 

Cela, précise l'article, même s'il n'y a pas de code vestimentaire spécifique pour les avocats. Cependant, les habits trop flashy sont à éviter. 

La State Counsel explique qu'il est primordial d'être à l'heure, mais précise que les hommes de loi ne doivent pas faire attendre le tribunal lorsqu'ils sont pris avec une autre affaire dans une cour de justice. 

Autre rappel utile destiné aux hommes de loi : il faut saluer le magistrat ou le juge en pénétrant dans une salle de justice. 

L'article fait aussi ressortir qu'il est interdit que tout appareil électronique doit être éteint à l'intérieur du tribunal, que le personnel du tribunal doit être traité avec courtoisie par les hommes de loi (« quel que soit leur degré de séniorité », est-il précisé) et que la table occupée par les hommes de loi ne doit jamais être laissée inoccupée pendant que la tribunal est en session.
 

Rédigé par E. Moris le Jeudi 9 Mai 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.