Menu


Un autre regard

Le Bal des faux-culs...dans le Metro express


Rédigé par E. Moris le Lundi 3 Février 2020



Une rentrée parlementaire sous le signe d'une communication presque bien huilée de la part de nos jeunes élus. 

Les PPS se déplacent pour la plupart en berlines dans le cadre de leurs fonctions officielles, qui plus est avec  chauffeurs personnels. Mais les trois PPS, Dr Ismaël Rawoo, Tania Diolle et Prakash Ramchurrun ont décidé de se rendre à l’Assemblée Nationale ce lundi 3 février, par le métro de Rose-Hill à Port-Louis.

Si ils feront leur premier pas au sein de l’hémicycle ce lundi et participeront aux débats parlementaires du discours de programme, ce déplacement sous forme de stratégie de communication "populiste" est très mal vu.

Des élus aux égos surdimensionnés

Après les révélations concernant les voitures de l'Etat avec des plaques minéralogiques personnalisées composées de leurs initiales, mis à leur disposition, on pensait que ces jeunes Parliamentary Private Secretary (PPS) feraient profil bas. Il n'en est rien. Tania Diolle  (TD 18), Ismael Rawoo (IR 13) et Nand Prakash Ramchurrun  (RP 14) ont rajouté encore un cran de plus dans le ridicule.

 



1.Posté par Vrai Mant le 03/02/2020 12:27
Diol so commantaire dans parlement changer li dire qui li pas ti contre Tram, mais contre la facon pe fair tram. Mais si la pluspar des Zourlanus connai que sa enn femme ki guette just so l'avantage et so banne eleves UOM pou dire ou comment li ti "useless and incompetent" apart jouer avec so cheveux rien a dire. L'autre Prakash je ne sai ki, li pas cosser a cause li pps pou nom de dire, sinon pareille come dit les eleves. Et le Dr, li li content nou dire li l'honorable, prend selfie et fair travaille mediocre comme les autre nomer en au.

Discoure la ti vraiment en bryani net. Du commencement ziska li arret rabasser. Moi mo pas conne anglai trop mai quand ecoute so francais kk ek so anglai potisse, vraiment demande moi meme eski le PM line ferme so lizier et soizir au azzar se ki Ganoo dire???

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.