Menu


Société

Le 1er portail des professionnels du tourisme francophone annonce "l’Ile Maurice bouclée jusqu’au 31 août 2020"


Rédigé par E. Moris le Dimanche 14 Juin 2020



La MTPA et l'office du tourisme s'évertuent, dans des tentatives pour encourager le retour des touristes à Maurice, avec des clips vantant la destination mauricienne, comme "Covid-free".

Il faudra sans nul doute, convaincre beaucoup plus les professionnels du tourisme. TourMaG, le 1er portail des professionnels du tourisme francophone qui s'adresse aux agences de voyages, est un journal quotidien d'information à destination des professionnels du tourisme francophone. Il dispose également d'une newsletter quotidienne adressée à ses abonnés professionnels.

C'est avec un titre choc :"Coronavirus : l’Ile Maurice bouclée jusqu’au 31 août 2020 !", qui vient définitivement mettre à plat la campagne de communication mauricienne.

En effet, Pravind Kumar Jugnauth, a annoncé un déconfinement presque total à partir du 15 juin 2020, mais avec le maintien des dispositions de sécurité sanitaire. Coup dur pour les professionnels du tourisme : les frontières de l’Île resteront fermées jusqu’au 31 août prochain.

Une décision qui vient aussi d’être entérinée par le ministère de la Santé, avec l'approbation par le chef du Gouvernement d’un arrêté qui interdit l’escale d’avions et de navires à Maurice hormis autorisation spéciale.

Alors que la France ouvre les “vannes” au tourisme à partir du lundi 15 juin, à l’heure de la mondialisation, la fermeture d’une destination aussi populaire, ne fait pas que des heureux, souligne TourMag.

“J’ai peur qu’une telle décision ne porte une grave atteinte à l’Ile Maurice qui est une des destinations plébiscitée par les Français, note ce voyagiste.

J’ai du mal à comprendre une telle décision et je redoute les conséquences et les modalités au moment de l’ouverture.

Bien entendu, je pense aussi à la population et à l’économie du pays qui vit principalement du tourisme…”

Rappelant au passage, Air Mauritius a d’ores et déjà fait les frais de la pandémie avec le licenciement prévu de 800 à 1000 personnes soit la moitié de son effectif. Ses pertes sont estimées à 9 milliards de roupies mauriciennes, (200 550 000 euros), selon Sattar Hajee Abdoula, président de la société Nationale de transport aérien.

 



1.Posté par Franck eric le 14/06/2020 13:19
Décision lourde de conséquences, que l'on a du mal à comprendre.
Qu'est ce qui peut justifier une telle option?
Attendre septembre pour une retour à une situation normale est une erreur, car le virus sera encore présent en septembre...

2.Posté par fly the world le 14/06/2020 17:53
uh ju ki

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.