Menu



Société

La veuve de Cael Permes réclame des dommages de Rs 75 millions


Rédigé par E. Moris le Samedi 26 Septembre 2020

Chianah Permes réclame des dommages de Rs 75 milions pour faute, préjudices irréparables et souffrance causé.



Une mise en demeure de Chianah Permes, veuve de Cael Permes, vendredi à l’État, via l’Attorney General, au Commissaire des prisons, son adjoint, Vishnu Hanumunthadu, et à quatre officiers de la Conventional Emergency Response Team.
 
Ils sont : Gowtam Ramtohul, Roopendra Ramkissoon, Beerajsingh Jankee et Yuvness Sacanah. Ces gardiens avaient accompagné le détenu Cael Permes lors de son transfert depuis la prison de Beau Bassin à la prison de haute sécurité de Phoenix, aussi appelée La Bastille. La mise en demeure a été rédigée par l’avoué Pazhany Rangasamy.

Pour rappel, Jean Cael Permes, a été retrouvé mort dans sa cellule à la prison de haute sécurité de La Bastille, à Phoenix, le 5 mai dernier. Cela, environ quatre heures à peine après son arrivée de la prison centrale de Beau-Bassin où il était jusque-là incarcéré. Cael Permes se trouvait dans le bloc de punition. Il venait tout juste d’être transféré de la prison de Beau-Bassin, une décision en lien avec la mutinerie du 19 mars.

Le détenu de 29 ans était incarcéré pour «rogue and vagabond». Le rapport d’autopsie a confirmé des traces de blessures sur le corps du défunt et un examen du van dans lequel il a été transféré a permis de découvrir des traces de sang. Jean Caël Permess avait des ecchymoses au dos, au postérieur et au coude gauche. Il avait aussi le poignet droit disloqué.

Le médecin légiste, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, a attribué le décès à un « shock due to multiple injuries ». 

 

Samedi 26 Septembre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.