Menu


Société

La saga au sein du MACOSS se poursuit sous fond de conflits et révocations


Rédigé par E. Moris le Mardi 21 Janvier 2020



C’est à ne plus rien y comprendre ! Il y a quelque chose de pourri au sein du Mauritius Council of Social Service.

Cette fois, c’est la révocation de cinq membres cooptés qui fait polémique. La décision est qualifiée d’illégale.

C’est le 9 janvier que la décision de révoquer les cinq membres cooptés a été prise par le comité exécutif. La séance était présidée par Prakash Chadee, vice-président du Macoss. Une dizaine de membres étaient présents. Mais le président du Macoss, Suraj Ray, s’oppose à cette décision. Il estime qu’elle n’est pas légale.

Radhakrishna Sadien, membre exécutif du Conseil, soutient que cette décision a été prise lors de la réunion mensuelle des membres du comité exécutif. Il ajoute que le président avait été informé de la tenue de cette réunion et qu’il était convié. Mais ce jour-là, au siège du Macoss, bureau était fermé à clé.

La réunion a eu lieu dans les couloirs du bâtiment Astor Court, au deuxième étage. Il insiste qu’il y avait le quorum requis. Suraj Ray, pour sa part, soutient que seul le président, c’est-à-dire lui, peut convoquer une telle réunion. Il a d’ailleurs porté plainte à la police. 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.