Menu



Société

La saga Planet Fm : démêler les fils de l’écheveau


Rédigé par E. Moris le Mercredi 29 Mai 2019

S’il y a une personne qui doit actuellement rire aux éclats, c’est bien le directeur de Top FM. La saga politico-judiciaire de Planet apporte de l’eau à son moulin… enfin, aux arguments qu’il a mis de l’avant pour contester devant la justice l’octroi de deux nouvelles licences radios à deux compagnies ayant pour actionnaires des personnes proches, très proches mêmes, du gouvernement.



Donc, depuis le jeudi 23 mai, Planet Fm semble avoir quitté son orbite avec l’arrestation de Vedan Choolun, chairman et actionnaire de la compagnie Mayfair and Purely Communications Ltd, qui gère la nouvelle radio.

Officiellement, la société compte trois actionnaires : Balkrishna Choolun, qui est majoritaire, avec 4005 actions, Arvind Audit qui est minoritaire avec 755 actions et Arvind Nilmadhub qui en possède 240. 

Toujours selon le Registrar of Compagnies, la compagnie a un président et trois directeurs. Le président est Balkrishna Choolun et les directeurs sont Mahmad Osman Badat, le Français Patrick Michel Raphael Eggenspieler et Arvind Nilmadhub. Enfin, Bhavesh Singh Dowlot est secrétaire de la compagnie. Ça c’est officiel ! 

Il faut néanmoins préciser qu’au moment où la demande pour une licence radio a été faite, Arvind Nilmadhub était l’unique actionnaire de la compagnie. Mais Vedan Choolun a indiqué qu’un changement au niveau de l’actionnariat était prévu dès le départ. Ce qui a été fait !

Maintenant, si vous vous ne retrouvez pas entre les déclarations des uns et des autres… entre Arvind Nilmadhub qui prétend dans sa déposition être « l’unique actionnaire » Mayfair and Purely Communications Ltd et Vedan Choolun qui soutient que le Français Eggenspieler veut vendre une compagnie qui ne lui appartient pas, cela est tout à fait normal. 

Quand des gens n’ayant qu’un minimum de scrupules s’associent avec d’autres n’en ayant aucun, mais que tout ce beau monde est bien connecté, du moins politiquement, et que l’argent est l’unique objectif de la quasi-totalité du groupe, le résultat ne peut être que celui-ci.

Mais essayons de démêler les fils ! Le gouvernement a le projet d’accorder de nouvelles licences radio. Le supposé Think-Thank du Premier ministre, qui ressemble davantage à une cuisine, a son propre projet à travers ses pions bien définis. Ce sera Waazaa Fm. 

Maintenant, d’autres personnes, proches du gouvernement mais pas issues de l’écurie La Cuisine, se disent qu’une licence pourrait être une manne. On se serait attendu à ce que ces aspirants investisseurs mettent la main à la poche pour financer leur projet. Mais ce n’est pas ainsi que ça marche. Ils veulent faire du fric mais en exposant celui des autres. Eux, dans le projet, apportent leur connexion ! 

C’est ainsi que Choolun entre en jeu. Mais lui-même est un habitué de ces grandes eaux. Il ne va pas investir son argent. Mieux vaut trouver un pigeon, Raphaël Michel Patrick Eggenspieller, pour le faire. Bien sûr, ce dernier est la grande victime de l’histoire. C’est lui qui a mis l’argent ! Les mauvaises langues disent qu’il était déjà en affaire avec Vedan Choolun, qui l’a embarqué dans cette histoire. 

À la presse, Patrick Eggenspieller a indiqué avoir investi plus de Rs 26,4 millions et soutient qu’il n’est ni directeur, encore moins actionnaire. Sauf que selon le Registre des compagnies, il est un des trois directeurs.

N’empêche, pourquoi quelqu’un investirait-il une telle somme pour n’être qu’un partenaire dormant ? Avait-il des projets proches à lui nécessitant des autorisations gouvernementales ? C’est souvent ainsi que des riches donateurs sont trouvés ! 

Bref, il est le pigeon. Et son insistance à minimiser son rôle dans l’histoire peut cacher bien des choses.

Maintenant Vedan Choolun soutient qu’il est victime d’un complot entre Arvind Nilmadhub et Patrick Eggenspieller. Il affirme que c’est après le transfert des actions qu’Arvind Nimmadhub a porté plainte contre lui. Et Vedan Choolun ramène Akilesh Roopun dans la lumière. Il explique qu’il avait demandé à l’attaché de presse de Vishnu Lutchmeenaraidoo, qui est resté au ministère des Affaires étrangères au départ de son ancien patron et qui n’est pas parti travailler au sein de la radio qu’il a aidé à bâtir, de constituer une équipe...bénévolement.

Vedan Choolun dit aussi avoir payé Rs 6,9 millions à Arvind Nilmadhub pour un business plan. Ce qui est cher payé ! En tout cas, Choolun étant l’actionnaire majoritaire et le président de la compagnie, il est incontournable au sein de la société.

Soulignons que pour acheter Planet FM, il faut faire l’acquisition de Mayfair and Communications Ltd, qui possède la licence. C’est peut-être pour cela qu’il affiche la sérénité. Comme s’il était le dépositaire d’autres secrets qui pourraient indisposer beaucoup au sein du gouvernement !

Vedan Choolun obtient la liberté conditionnelle

Accusé d'escroquerie, l'un des directeurs de Planet Fm est arrêté   

Une nouvelle radio lancée sous fond de polémique     

Radio Cholo : Les ex "stars" ont fait leur coming out

Mercredi 29 Mai 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.