Social

La résistance d’organise contre Uber à Maurice

Samedi 29 Septembre 2018

Pour les chauffeurs de taxi mauriciens, Uber représente un danger. Ils ont exprimé leur mécontentement lors d’une conférence de presse vendredi.


Atma Shanto, porte-parole de la Federation of Hotels Taxi Associations, n’y est pas allé par quatre chemins. En permettant à Uber de s’implanter dans le pays, le gouvernement va accroître le taux de chômage a-t-il indiqué. Cela, alors que son rôle est de créer de l’emploi.

Il a ainsi évoqué une possible manifestation le 18 octobre devant les locaux du ministère du Tourisme ou devant le bâtiment Air Mauritius, étant donné que l’ultimatum de deux semaines lancé le 14 septembre avait pris fin.

Précisons que les opposants à l’implantation d’Uber à Maurice ciblent Anil Gayan parce que c’est lui qui gère le dossier.

Le ministre du Tourisme a déjà eu une rencontre avec la compagnie Uber et a déjà déclaré que l’implantation de cette compagnie bénéficiera aux Mauriciens, dont les chauffeurs de taxi. Mais force est de constater qu’il n’a pas convaincu les taximen.

Rédigé par E. Moris le Samedi 29 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.