Menu



Société

La présence des Ramdenee aux côtés du pape fait débat


Rédigé par E. Moris le Mardi 10 Septembre 2019



Protocole ou pas ? Si la visite du pape à Maurice s’est déroulée sans anicroches, une image, un incident fait polémique. Il s’agit de la rencontre entre Pravind Jugnauth et sa famille avec le souverain pontife.

Que le Premier ministre ait présenté au pape son épouse, ses filles et même ses parents, sir Anerood et Lady Sarojini, passe encore ! Mais que son beau-frère, Sanjiv Ramdenee, et l’épouse de celui-ci soient également de la partie, ça fait polémique sur les réseaux sociaux. 

À tel point que Sanjiv Ramdenee, lui-même, est intervenu dans l’un des débats pour indiquer à Me Akil Bissessur qu’il est « coutume » que dans ce genre d’occasions, la famille proche (close family members) soit présente.

Est-ce que beau-frère et belle-sœur sont considérés, dans ce genre de situation, comme faisant partie de la famille proche ? 

À la décharge de Pravind Jugnauth, il faut souligner que le président de la République par intérim aussi n’était pas en reste. Lui aussi a présenté toute sa famille, gendre y compris, au Saint Père. Évidemment, le geste est tentant.

N’empêche que, pour Pravind Jugnauth au moins, sachant que la rencontre allait être filmée et diffusée en direct à la MBC et reprise ailleurs, un minimum de précaution n’aurait pas été de trop. Car comment empêcher les gens de parler d’affaire de famille maintenant ?

Ce que  n’a pas manqué de faire le député Reza Uteem sur les réseaux sociaux ce mardi 10 septembre.

"Les élus du peuple pas invité au Réduit pour rencontrer le Pape. Mais beau frère, belle soeur divant divant. le MSM a toujours été et restera toujours une histoire de famille!"

Mardi 10 Septembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.