Menu



Société

La présence d’ouvriers bangladeshis dans les quartiers de la SSU gêne


Rédigé par E. Moris le Vendredi 5 Juillet 2019



Photo illustration
Photo illustration
Sont-ils détenus ou en attente d’une déportation ? En tout cas, la présence des ouvriers bangladeshis dans les «barracks » de la SSU fait polémique.

Évidemment, le bouillant Jaylall Boojhawon ne s’est pas fait prier pour faire entendre sa voix. Il a déclaré dans la presse que ce n’est pas un endroit pour garder des personnes en attente d’une déportation.

En fait, ces Bangladeshis sont d’anciens ouvriers de l’usine Palmar Ltée, qui a été mise en liquidation. Ils n’ont pas souhaité être redéployés et veulent rentrer chez dans leur pays. Sauf qu’en attendant qu’ils soient mis dans un avion où les loger ? Pour l’instant, ils sont ‘détenus’ dans les quartiers de la SSU.

Rappelons que d’autres anciens ouvriers bangladeshis de Palmar Ltée sont dans la nature. Ils sont activement recherchés. 

Vendredi 5 Juillet 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.