Portrait satirique

La politique spectacle !

Lundi 20 Août 2018

Ils font de l'audimat, font vendre les journaux, inspirent les caricaturistes, égaient la vie des facebookeurs, réjouissent leurs fans en transe. Les élus de la République continuent de se mettre en scène malgré les vacances parlementaires.


On pensait que la trêve hivernale aurait calmé les esprits. Il n'en est rien.  Il faut dire que les mauvaises habitudes perdurent. Depuis qu'ils sont filmés, la chaîne parlementaire a souvent eu besoin d'un décodeur pour décrypter l'anglais approximatif et a même failli finir crypter et interdite aux moins de 18 ans.

Il y a eu un avant et un après depuis le célèbre : « You were licking my hand and other parts ». La réponse de l'autre qui dans une rebelle attitude a répondu de façon éloquente " Kiss my ass" restera certainement dans les annales et l'histoire politique. Sans parler de la vidéo du député Tarolah se filmant le petit "zoizeau" en pleine séance parlementaire. 

Les attaques verbales et piques des deux côtés de la Chambre ont donné lieu à du divertissement de haute voltige. Entre les récidivistes genre fouteur de désordre et tête à claques, ils n'ont pas démérité à vouloir nous offrir généreusement leur talent à chaque séance.

Quand il sont en vacances, c'est lors des conférences de presse qu'ils se lâchent, un western spaguetti à la mauricienne. C'est à qui aura le dernier ou bon mot pour exister politiquement et fera le buzz. Quand ça ne flingue pas verbalement l'adversaire à coup de balles perdues, on a droit à un véritable orgasme politique, entre glorification et louanges des leaders respectifs par les prétendants ou "coler lafis" de la presse.

Les têtes d'affiche sont eux aussi en pleine campagne et malgré les démentis, ils n'hésitent pas à utiliser leur média pour qu'on leur brosse un portrait tout beau, tout mignon. Un travail dans l'ombre qui agace en premier lieu l'équipe rédactionnelle mais qui semble flatter les plus opportunistes.

Quand au Premier ministre face aux critiques de plus en plus nombreuses, il profite de chaque fonctions ministérielles pour répondre à ses détracteurs. N'hésitant pas à rajouter une couche dans un enfantillage idiot, à la hauteur du niveau de la médiocrité ambiante qui règne. 

Les mauves en perte de vitesse dans la course à divertir le petit peuple à tous prix, ont décidé de battre le terrain. Ils vont se retrouver à "haranguer" la foule comme dans une ambiance pré électorale, tout comme le parti travailliste. Quitte à nous vriller les tympans à défaut de briller tout court.

Si on avait un doute, les choses sérieuses ont déjà commencé. Chaque parti est dans le bloc de départ.

La presse est invitée à couvrir ces phénomènes de foire, loin très loin des conférences de presse du samedi et des salons feutrés d'un hôtel quatre étoiles. 

Les parkings ou salles selon les budgets, ont été réquisitionnés pour l'occasion. Les règlements de compte font l'objet de "brainstorming". Rien n'est improvisé tout est déjà fabriqué ! 

Et si l'occasion de se divertir venait à manquer, les auditions de l'ex présidente de la République combleront les petits et les grands. La Diva du spectacle sait attirer la lumière des projecteurs. Son histoire de carte bancaire utilisée par "inadvertance" à vingt reprises n'est qu'une mise en bouche.

Rédigé par E. Moris le Lundi 20 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.