Menu

Société

La police enquête sur les manifs organisées devant le Parlement


Rédigé par E. Moris le Jeudi 2 Décembre 2021



C’est désormais officiel ! La police a initié une enquête sur les manifestations qui ont eu lieu mardi devant le Parlement. Il faut savoir qu’aucune manifestation n’est autorisée dans la capitale lorsque l’Assemblée nationale siège.

Déjà, on ne comprend pas pourquoi deux groupes, la Casino Employees Union et la Plateforme citoyenne pour la liberté d’expression, ont eu l’autorisation d’en organiser une. Les autorités et la police ont été dépassées par le scénario des événements.

Selon le rapport de plusieurs hauts gradés de la police, tout se passait bien. Les deux groupes de manifestants étaient assez éloignés. Cependant, lorsque Rama Valayden a débarqué, les deux groupes se sont rapprochés pour ne former qu’un.

Les hauts gradés disent, dans leur rapport, être intervenus pour prévenir Rama Valayden et Ivann Bibi que le rassemblement était devenu illégal. D’autant que les manifestants ont commencé à scander des slogans.

Selon les hauts gradés, Rama Valayden et Ivann Bibi ont fait la sourde oreille avant de calmer leurs partisans. Mais quelques minutes plus tard, lorsque les députés de l’opposition sont descendus dans la rue, l’attroupement a repris de plus belle. Les hauts gradés soulignent que les leaders des partis de l’opposition se sont même adressés à la presse depuis la rue. Maintenant que va faire la police ? Les leaders des partis de l’opposition seront-ils convoqués pour donner leurs versions ?

Jeudi 2 Décembre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.