Menu



Politique

La phrase du jour : «Step down to come back stronger » et travailler « plus de 24 heures»


Rédigé par E. Moris le Mercredi 10 Février 2021



Ce mercredi 10 février après une convocation aux Casernes Centrales par la police Academy locale, dans le cadre d'une plainte de la veuve de Soopramanien Kistnen, qui l’accuse d’avoir fait une « fausse déclaration » à la Mauritius Revenue Auhtority (MRA), en la déclarant employée comme « Constituency Clerk » pour un salaire mensuel de Rs 15 000. 

Un scénario digne d'un mauvais film, Yogida Sawmynaden n’a pas été interrogé.

Son avocat, Me Raouf Gulbul a fait valoir un « point de droit constitutionnel », affirmant que l’affaire est déjà devant la justice sous forme de Private Prosecution.

L'annonce de sa démission a été faite au Bureau du Premier ministre avec certaines répliques qui n'ont échappées à personne :

« Zordi mo al central CID, nou finn guet tou bann points avec mo bann zavocats et noune souleve bann points ki bizin leve. Maintenant nou laisse bann insititution fer zot travail. Mo krwar la population bizin trouvé bann grans defensers ki  fer meeting lor trottoir  et laisse dimoune pran note de bann commentaires ki zot p fer lor differents institutions. Mo Krwar la population asse eclairé pou trouvé ar k kalite dimoune nou pe gagne zafair. Enn monde de difference entre ce ki zot dir et ce ki zot fer.  Je me concentre sur des actions que je devrai prendre pour contrer toutes ces fausses allégations, fausses accusations fabriquées contre mwa. Lorsqu’on est un ministre, on doit travailler pendant non seulement 12 heures, mais plus de 24 heures. ‘Mo pa kapav konsantre mwa enn ti bout isi enn bout laba. Sinon gouvernman ki pou sorti perdan’. Raison pour laquelle je prends un congé politique. J’ai fait part de ma décision au Premier ministre, qui comprend parfaitement ma situation ». Et de conclure « Kouma nou dir, Step down to come back stronger.»

La question que tout le monde se pose : en congé politique, le ministre aura-t-il droit à son salaire et ses privilèges payés par les contribuables alors que le pays traverse une crise économique ?

De son côté, le ministre sortant Nando Bodha a réagi sur la démission de Yogida Sawmynaden. Pour lui, «Le cas Yogida Sawmynaden est lié à plusieurs dossiers brûlants. Des dossiers qui démontrent le dysfonctionnement que j’ai mentionné lorsque j’ai démissionné», mais qui «ne résoudra pas une situation bien grave dans le fonctionnement du gouvernement».

Et de conclure avec un message lourd de sens : «Ena boukou lezot dossier grave ki lié ek Yogida et la nation oule konne toute la verite».


 

Mercredi 10 Février 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.